En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-
4 765.0
-
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.138
+0.12 %

PARROT s'effondre après de très mauvais résultats trimestriels

| AOF | 180 | Aucun vote sur cette news
PARROT s'effondre après de très mauvais résultats trimestriels
Credits  ShutterStock.com


Parrot décroche de 46,82% à 1,8 euro, les résultats du troisième trimestre étant ressortis largement en-dessous des attentes en raison d’une forte baisse, inattendue, du marché des drones grand public. L’action du spécialiste des drones a perdu 80% de sa valeur depuis le 1er janvier. Entre juillet et septembre, il a enregistré une perte nette, part du groupe, de 51,8 millions d’euros contre une perte de 14,1 millions d’euros, un an plus tôt.

Parrot a enregistré 42,3 millions d'euros de dépréciation d'écart d'acquisition lié à la révision des hypothèses d'activité et de résultat du groupe.

La perte opérationnelle courante a atteint 21 millions d'euros contre -11,2 millions d'euros au troisième trimestre 2017. Elle était anticipée à seulement 9,1 millions par Oddo BHF.

Plombées par les drones grand public, dont les revenus ont fondu de 45% à 12,5 millions d'euros, les ventes du groupe ont chuté de 40% à 23,4 millions d'euros. Oddo BHF visait 39,4 millions d'euros pour les revenus du groupe. Ceux générés par les drones professionnels ont augmenté de 4% à 9,3 millions d'euros.

La trésorerie nette (incluant les actifs et passifs financiers courants et non courants) à fin septembre 2018, est ressorti à 171,8 millions d'euros soit une hausse de 84,9 millions d'euros par rapport à fin juin 2018. Les pertes d'exploitation du trimestre étant compensées par la cession, pour 108,4 millions d'euros, de la filiale automobile.

Les objectifs précédemment communiqués sont remis en cause par l'évolution du marché grand public. Pour le quatrième trimestre Parrot attend un chiffre d'affaires autour de 35 millions d'euros et un taux de marge brute stable en base annuelle, sans dégradation additionnelle du marché des drones grand public. " Environ 15 à 20 millions d'euros devraient être nécessaires pour optimiser les opérations de Parrot Drone qui s'articuleront autour d'une offre multipliant les passerelles entre usages grand public et usages professionnels et qui permettra de réaliser des économies substantielles dès 2019 ", a précisé la société.

" Nous visons d'atteindre l'équilibre dans les drones professionnels à fin 2019 ", a déclaré Henri Seydoux, PDG et premier actionnaire de Parrot.

Sur ces bases, Parrot devrait disposer à fin 2019 d'environ 100 millions d'euros de trésorerie et d'un portefeuille de sociétés et de participations de premier plan.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...