En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

ONXEO condamné dans le dossier SpeBio, examine "toutes les voies de recours à sa disposition"

| AOF | 221 | Aucun vote sur cette news
ONXEO condamné dans le dossier SpeBio, examine "toutes les voies de recours à sa disposition"
Credits  ShutterStock.com


Onxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie, notamment contre les cancers rares ou résistants, annonce avoir été condamné hier par le Tribunal de commerce de Paris à régler à la société SpeBio la somme de 8,6 millions d'euros avec intérêts capitalisés au taux légal à compter du 30 juin 2014, à régler à la société SpePharm la somme de 50 000 euros, et au titre de l'article 700 du code de procédure civile 250 000 euros à SpeBio et 15 000 euros à SpePharm.

L'impact financier net pour Onxeo devra être recalculé en tenant compte de la détention à 50% de SpeBio par Onxeo et des engagements réciproques entre les 2 sociétés.

"Onxeo conteste vigoureusement le bien-fondé de cette décision et entend examiner toutes les voies de recours à sa disposition et notamment faire appel de cette décision", indique la biotech.

Cette affaire est liée au litige ayant débuté en 2009 et opposant la société Onxeo aux sociétés SpePharm et SpeBio, une filiale commune dirigée par SpePharm et dédiée à l'exploitation de Loramyc en Europe.

Pour rappel, la société Onxeo (anciennement BioAlliance Pharma) reprochait à ces deux sociétés d'avoir violé leurs obligations contractuelles, ce qui a eu pour conséquence d'entrainer un retard dans la promotion et les ventes de Loramyc, ce qui a contraint la société Onxeo (ex-BioAlliance) à résilier son partenariat avec ces deux sociétés en 20092 et initier une procédure contentieuse.





source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.