En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-
4 812.00
-
SBF 120 PTS
3 821.84
-
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.75 %
1.139
+0.06 %

OCEASOFT en repli : difficulté de trésorerie et discussions sur un accord stratégique

| AOF | 112 | Aucun vote sur cette news
OCEASOFT en repli : difficulté de trésorerie et discussions sur un accord stratégique
Credits  ShutterStock.com


Oceasoft perd 4,26% à 0,9 euros après avoir reçu récemment de l'administration fiscale un avis de vérification de comptabilité portant notamment sur les déclarations relatives au crédit d'impôt en faveur de la recherche (CIR) au titre des années 2015, 2016 et 2017. Le concepteur de capteurs intelligents et connectés pour l'industrie rappelle qu'il est éligible au remboursement anticipé de la créance du crédit d'impôt en faveur de la recherche (CIR), sans le délai de carence de 3 ans.

La société a ainsi perçu au titre de l'année 2015, un remboursement CIR d'un montant de 158 000 euros en mars 2017. Au titre des années 2016 et 2017, elle devait percevoir un remboursement CIR d'un montant global de 650 000 euros avant le 31 décembre 2018.

L'effet immédiat de cette notification est une suspension du remboursement anticipé par l'administration fiscale des créances de CIR au titre des années 2016 et 2017.

L'encaissement de ces créances fiscales d'ici la fin de l'année devait contribuer au financement de l'activité d'Oceasoft SA sur la période. De ce fait, le concepteur de capteurs fait face à une difficulté de trésorerie.

La direction d'Oceasoft SA étudie actuellement différentes solutions avec ses partenaires financiers afin de remédier à cette difficulté. Ces solutions devraient, le cas échéant, être progressivement mises en œuvre en décembre 2018 et janvier 2019.

Une des solutions consisterait à mobiliser une partie des créances clients de la société. Pour information, le montant des créances clients hors groupe s'élève à ce jour à environ 1,322 million d'euros, dont 480 000 euros échues au 10 décembre, 415 000 euros à échoir d'ici au 31 décembre et 426 000 euros à échoir début 2019. Oceasoft SA estime en outre être en capacité de facturer environ 450 000 euros d'ici la fin du mois de décembre.

Le marché sera tenu informé de l'évolution de la situation au plus tard le 24 janvier 2019, à l'occasion de la publication du communiqué de presse relatif au chiffre d'affaires annuel 2018.

Par ailleurs, et indépendamment de sa difficulté de trésorerie, Oceasoft SA indique être entrée en négociations depuis quelques mois avec l'un de ses partenaires industriels en vue d'un accord stratégique portant à la fois sur des aspects commerciaux et capitalistiques. Elles se sont accélérées au cours des deux dernières semaines et se poursuivent malgré la réception de l'avis de vérification fiscale.

L'opération envisagée comporterait la réalisation d'une augmentation de capital réservée à ce partenaire, d'un montant d'environ 850 000 euros (prime d'émission d'incluse), représentant environ 8% du capital social d‘Oceasoft SA.

Elle entraînerait, à terme, le changement de contrôle du capital d'Oceasoft Inc. - filiale américaine d'Oceasoft SA dédiée à la distribution des produits sur le marché américain - au profit de ce partenaire. Ce changement de contrôle interviendrait à la suite d'une augmentation de capital d'Oceasoft Inc., d'un montant approximatif de 3 millions de dollars, permettant ainsi à Oceasoft Inc. de procéder au remboursement de ses dettes envers sa société mère Oceasoft SA à hauteur d'environ 2 millions d'euros.

Malgré l'avancée des négociations, Oceasoft SA précise que l'opération pourrait ne pas être conclue.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

5 prix lors des European Contact Center & Customer Service Awards (ECCCSA) dans 4 pays européens...

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…