En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 321.50
-0.82 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 491.52
-0.67 %
7 242.39
-0.53 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Muzinich & Co ne s'inquiète pas pour la Chine

| AOF | 166 | Aucun vote sur cette news
Muzinich & Co ne s'inquiète pas pour la Chine
Credits  ShutterStock.com


Muzinich & Co juge que la récente dégradation de la note de la Chine par les agences de notation S&P et Moody's n'est pas inquiétante. "Même notée A+, la Chine reste l’un des émetteurs souverains les mieux notés au monde. La note chinoise est en ligne avec celle du Japon (A1/A+), mais inférieure à celles d’autres pays asiatiques plus petits, comme Taïwan (Aa3/AA-) et la Corée (Aa2/AA-)", rappelle Christina Bastin, gérante de portefeuille chez Muzinich & Co.



Surtout, cette annonce avait été très bien préparée et le motif en est tout à fait rationnel, juge la gérante. En effet, si la dette de l'État central n'est pas très importante, l'endettement accumulé par les agences gouvernementales et les entreprises détenues par l'État (State-owned entity - SOE) justifiait un abaissement de la note.Les agences de notation ont précisément justifié leurs décisions par cet élément.

En clair, la dégradation de la note chinoise ne signifie en rien que le risque chinois a augmenté. D'ailleurs, "les CDS chinois n'ont quasiment pas bougé, observe Christina Bastin, chez Muzinich & Co. En fait, les CDS sur la Chine sont en baisse depuis le début de l'année, même avec la dégradation de Moody's en mai".

Le scénario d'un atterrissage en douceur de l'économie chinoise reste donc tout à fait d'actualité. "Nous pensons également que les autorités chinoises ont mis en place des réformes importantes, dont les impacts vont bien au-delà d'un ajustement des ratings qui était très attendu", conclut Christina Bastin.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

    HySeas III Communiqué de presse du lundi 18 juin 2018       Ferguson Marine entre dans le développement d'HySeas III, le premier ferry à l'hydrogène…

Publié le 21/06/2018

Philippe LEY est nommé Directeur général, membre du Directoire de RIBER   Bezons, le 21 juin 2018 - 18h30 - Le Conseil de surveillance de RIBER s'est réuni ce jour sous…

Publié le 21/06/2018

ADP (ex-Aéroports de Paris) et les autorités de l'aéroport de Hong-Kong ont signé deux protocoles d'accord afin de renforcer la coopération entre l'aéroport Paris-Charles de Gaulle (CDG) et…

Publié le 21/06/2018

Kering annonce avoir entamé des discussions avec M...

Publié le 21/06/2018

      Communiqué de Presse       VRANKEN-POMMERY MONOPOLE : Un renforcement des liens avec le groupe Codornìu en Espagne est à…