En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 516.06
-0.16 %
7 701.56
+0.15 %
1.126
+0.15 %

Meeschaert envisage une phase de consolidation pour les marchés actions

| AOF | 68 | Aucun vote sur cette news
Meeschaert envisage une phase de consolidation pour les marchés actions
Credits  ShutterStock.com


Dans sa lettre de conjoncture du premier trimestre, le groupe Meeschaert indique que ses gérants ont adopté un biais plus prudent sur les actions en réduisant sensiblement leur exposition. Le gestionnaire d’actifs note que la progression des indices a effacé l’essentiel de la correction du dernier trimestre.

Guillaume Chaloin, Responsable des gestions actions Meeschaert AM, attribue ce rally à deux facteurs: le changement de ton des banques centrales et l'amélioration des relations sino-américaines qui laisse espérer la conclusion d'un accord commercial.

Mais pour lui, cette réduction des risques ne doit pas occulter la vitesse du ralentissement de l'économie mondiale dans un contexte politique toujours compliqué. La hausse des indices et la détente des taux d'intérêt ont par ailleurs ponctuellement supprimé la décote du marché européen par rapport à sa moyenne historique alors que les bénéfices des entreprises sont révisés à la baisse.

Au point bas des marchés en décembre 2018, le PER était de 12 pour une croissance bénéficiaire anticipé par le consensus de près de 8% pour 2019.
A cette époque, le scénario de Guillaume Chaloin était celui d'un ralentissement de l'économie pas d'une récession et la valorisation était jugée trop faible même en envisageant une révision de la croissance bénéficiaire sur 2019. La progression du Stoxx 600 sur le premier trimestre a gommé cette sous valorisation. L'indice européen se paye actuellement 14 les profits pour une croissance des bénéfices de 5,5% après révision.

Dans ce contexte, Meeschaert envisage une phase de consolidation.

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2019

Communiqué de Presse Amundi - Déclaration de transactions sur actions propres Période du 15 au 18 avril 2019       Paris, le 19 avril 2019       Conformément à la…

Publié le 19/04/2019

Crédit Agricole Assurances annonce aujourd'hui la publication de son rapport sur la solvabilité et la situation financière. Depuis l'entrée en vigueur de Solvabilité 2 au…

Publié le 19/04/2019

Les six plus grandes banques américaines ont affiché des bénéfices supérieurs aux attentes des analystes pour le premier trimestre. En revanche les revenus sont ressortis inférieurs au consensus…

Publié le 18/04/2019

Le dividende sera détaché de l'action le 14 mai...

Publié le 18/04/2019

Groupe ADP vient d'inaugurer, le bâtiment de jonction de l'aéroport Paris-Orly, ORLY 3, en présence du Premier ministre Edouard Philippe, de la...