En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 494.90 PTS
+1.17 %
4 481.00
+0.89 %
SBF 120 PTS
3 536.35
+1.05 %
DAX PTS
10 456.48
+1.2 %
Dow Jones PTS
23 433.57
+0. %
8 229.54
+0. %

Les valeurs pétrolières dans la tourmente

| AOF | 212 | Aucun vote sur cette news
Les valeurs pétrolières dans la tourmente
Credits 360b  ShutterStock.com


Les valeurs pétrolières sont attendues en très forte baisse dans le sillage de l'impressionnante chute des cours du brut. Vers 8h, le prix du baril de WTI américain plonge de 27,62% à 29,88 dollars tandis que son homologue européen, le Brent de la mer du Nord, dégringole de 25,91% à 33,54 dollars. L'or noir est à son plus bas depuis 1991 et la première guerre du Golfe. Ce mouvement de panique est lié à la décision de l'Arabie saoudite de vendre son pétrole en solde et d'augmenter de manière significative sa production.

Le royaume wahhabite a déclenché une terrible guerre des prix après le choix de la Russie, son "partenaire' au sein de l'"Opep +" de ne pas réduire sa production afin de soutenir un marché pétrolier déstabilisé par la chute de la demande asiatique liée au coronavirus.

Selon les observateurs, cette décision inattendue témoigne de la volonté du Kremlin de faire plier les producteurs américains de pétrole de schiste. Les Etats-Unis sont en effet devenus grâce aux hydrocarbures non conventionnels le premier producteur mondial avec plus de 12 millions de barils par jour.

Mais ce pétrole est plus complexe à produire et donc plus couteux. En faisant chuter les prix, la Russie espère ralentir fortement cette concurrence, voire provoquer la faillite d'une industrie pétrolière très endettée. De nombreuses sociétés spécialisées sont classées dans le segment "High Yield" du marché du crédit. A cet égard, les spreads risquent de s'écarter significativement des les prochaines heures.

source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

S&P a maintenu jeudi la note de crédit de long terme de PSA à « BBB-». Toutefois, l’agence de notation adopte désormais une perspective négative du fait de l’impact de la crise du Covid-19…

Publié le 09/04/2020

Dans les premières positions du CAC40, BNP Paribas s'offre une quatrième séance de progression à la faveur d'un copieux gain de 4% ce jeudi, à 28...

Publié le 09/04/2020

Costco Wholesale Corporation a fait état d'une hausse de ses ventes au mois de mars 2020 (période de cinq semaines allant du 2 mars au 5 avril). Le chiffre d'affaires de la chaine de magasins…

Publié le 09/04/2020

LafargeHolcim remonte de 1,5% sur les 35 euros, alors que c'est au tour du broker MainFirst de repasser à l''achat' sur le cimentier avec un objectif...

Publié le 09/04/2020

S&P confirme la note de crédit long terme de Groupe PSA à 'BBB-' mais dégrade la perspective associée à 'négative'...