En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 148.78 PTS
-0.38 %
5 142.50
-0.45 %
SBF 120 PTS
4 081.24
-0.47 %
DAX PTS
11 259.04
-0.36 %
Dowjones PTS
25 883.25
+0.00 %
7 055.18
+0.00 %
1.131
+0.02 %

Les investisseurs s'unissent pour exclure les armes controversées des indices conventionnels

| AOF | 88 | Aucun vote sur cette news
Les investisseurs s'unissent pour exclure les armes controversées des indices conventionnels
Credits  ShutterStock.com


Plus de 140 gestionnaires d'actifs, investisseurs, gérants de fortune et fournisseurs de services financiers du monde entier, représentant 6800 milliards de dollars de fonds investis, font front commun pour demander aux fournisseurs d'indices de retirer les armes controversées, parmi lesquelles figurent les bombes à fragmentation, les mines antipersonnel ainsi que les armes chimiques, biologiques et nucléaires, des indices conventionnels.

La lettre ouverte, envoyée à des représentants de FTSE Russell, Morningstar, MSCI, S&P Dow Jones Indices et STOXX, a également été publiée dans le "Financial Times", la "Neue Zürcher Zeitung" et "Le Temps", avec la liste des signataires appelant les fournisseurs d'indices à agir.

L'investissement dans des sociétés liées à des armes controversées est d'ores et déjà contraire à certaines conventions internationales et réglementations nationales. Mais les indices conventionnels continuent à les inclure.

Pour les investisseurs actifs qui utilisent des indices de référence standard, exclure ces sociétés signifie exposer les portefeuilles à des erreurs de suivi supplémentaires, ainsi qu'à un surcoût. Quant aux investisseurs passifs, ils n'ont, pour le moment, souvent pas le choix, car leurs stratégies répliquent en grande majorité les indices traditionnels, sans possibilité d'exclusion.

Aujourd'hui, les investisseurs qui suivent les indices conventionnels contribuent tous au financement de sociétés impliquées dans les armes controversées.

L'initiative, lancée en Suisse avec la coordination de Swiss Sustainable Finance, a pris une ampleur internationale également grâce à une présence sur la plate-forme collaborative des Principes pour l'investissement responsable des Nations Unies (UN PRI).

Eric Borremans, responsable ESG chez Pictet Asset Management,  estime que "conformément aux conventions internationales, aux meilleures pratiques des investisseurs et à l'opinion publique, les fabricants d'armes controversées devraient avoir moins de facilité à obtenir des financements. Les indices étant à la base d'un grand nombre de produits d'investissement, tant actifs que passifs, nous sommes convaincus que la position par défaut devrait être de les exclure."

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

Dans la sclérodermie systémique

Publié le 19/02/2019

Une consultation a été lancée par le SNPL Air France auprès de tous les pilotes d’Air France, le 1er février dernier, concernant le projet d’accord relatif aux mesures catégorielles pilotes.…

Publié le 19/02/2019

Du 26 février au 3 mars...

Publié le 19/02/2019

Vallourec met fin à une belle série haussière de cinq séances, redonnant 5% à 1,68 euro à la veille de la présentation de ses comptes annuels...