En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 570.58 PTS
+0.02 %
4 542.50
-0.5 %
SBF 120 PTS
3 603.34
-0.58 %
DAX PTS
11 513.84
-0.73 %
Dow Jones PTS
26 659.11
+0.52 %
11 350.74
+0. %
1.167
-0.05 %

La quête de rendement se poursuit du côté de la dette émergente, souligne SPDR

| AOF | 611 | Aucun vote sur cette news
La quête de rendement se poursuit du côté de la dette émergente, souligne SPDR
Credits  ShutterStock.com


À l'horizon 2020, Antoine Lesné, responsable de la Recherche et de la Stratégie de SPDR continue de s'attendre à ce que la dette en devises locales des marchés émergents (EM) affiche de belles performances, comparée à d'autres stratégies. Avec une première étape d'accord commercial entre la Chine et les États-Unis, un certain nombre de facteurs de soutien convergents pourrait soutenir les expositions de dette émergente.

Antoine Lesné évoque en premier lieu le différentiel de croissance économique entre pays développés et émergents. Les pays émergents devant rebondir à 4,6% de croissance en 2020 contre 1,7% pour les économies développées d'après State Street Global Advisors.

Le responsable de la Recherche et de la Stratégie de SPDR  cite également les politiques accommodantes des Banques centrales des pays émergents et développés – ces dernières réinjectant des liquidités dans le système. 

SPDR met par ailleurs en avant une inflation plus faible au sein des émergents, qui entraîne de facto une augmentation du différentiel de rendement réel, soutenant les flux d'investisseurs à destination des EM,

Antoine Lesné souligne enfin les devises émergentes sous-évaluées par rapport au dollar américain.

Parmi tous les facteurs cités, celui de la monnaie demeure néanmoins le plus complexe, estime le professionnel.

La couverture complète des devises émergentes reste onéreuse car le différentiel de taux court par rapport à l'euro reste assez élevé (4,1%). D'un point de vue pratique enfin, plus de 50% de l'indice n'est accessible que via des contrats à terme non livrables, qui doivent posséder un collatéral en contrepartie dans le cadre de la réglementation EMIR.

Chaque affaiblissement du dollar américain a historiquement conduit à des flux en direction de la dette émergente. Au cours des derniers mois, les commentateurs de marché ont commencé à appeler de leurs vœux la fin de " l'ère du dollar ".

Mais un dollar plus faible affecte potentiellement les investisseurs investis en euros, observe Antoine Lesné.

Pour cette raison, il pense qu'une couverture contre un éventuel affaiblissement du dollar par rapport à l'euro pourrait profiter aux investisseurs, tout en leur permettant de profiter de l'appréciation de la monnaie émergente par rapport au dollar.

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/10/2020

Ubisoft trébuche de 8,4% à 75 euros en début de séance, sanctionné après la révision de ses objectifs annuels en raison du décalage de Far Cry 6 et de...

Publié le 30/10/2020

Suite aux annonces gouvernementales, l’ensemble des casinos français du groupe Partouche sont fermés depuis jeudi 29 octobre à minuit, et jusqu’au 1er décembre en l’état des dispositions…

Publié le 30/10/2020

Carrefour a annoncé la cession de 60% de sa plateforme de paiement Market Pay à AnaCap Financial Partners, un investisseur spécialisé dans les services financiers européens, sur la base d’une…

Publié le 30/10/2020

LDLC se distingue en cette fin de semaine avec un titre qui décolle de 13,6% à 35,9 euros à l'ouverture du marché parisien...

Publié le 30/10/2020

Amundi a publié un Résultat net part du Groupe 221 millions d'euros au troisième trimestre 2020, en baisse de 9% sur un an. Les Revenus nets ajustés ont atteint 630 millions d'euros, en repli de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne