En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 225.14 PTS
+0.43 %
4 235.50
+0.74 %
SBF 120 PTS
3 329.21
+0.79 %
DAX PTS
9 592.92
+0.5 %
Dow Jones PTS
20 943.51
-4.44 %
7 486.29
+0. %

La fermeture des bourses serait une erreur, estime ABC Arbitrage

| AOF | 253 | Aucun vote sur cette news
La fermeture des bourses serait une erreur, estime ABC Arbitrage
Credits  ShutterStock.com


Alors que les marchés actions traversent une épreuve inédite, certains militent pour une fermeture provisoire des Bourses. Un point de vue que ne partage pas Dominique Ceolin, président d'ABC arbitrage. Selon ce dernier, pour illustrer l'échec de la fermeture des bourses il faut regarder ce qui se passe dans les supermarchés avant l'annonce du confinement. Pour aider les marchés à fonctionner le "moins mal possible", il faut au contraire garantir la pérennité du système pour ne pas générer une volonté "panique "de tout sortir avant l'impossibilité de le faire.



Dominique Ceolin cite trois exemples de choses à faire pour aider les marchés à fonctionner le "moins mal possible" et éviter de d'ajouter des frottements "techniques" à cette crise sanitaire et ses impacts de valorisations fondamentales.

Le professionnel recommande de ne pas interdire les ventes à découvert (VAD) pour laisser les market makers apporter leur capacité d'achat en face des vendeurs. Si vous empêchez la VAD, vous empêcher l'apport de liquidité, comme en 2009.

Il conseille d'accélérer démarches administratives encore bloquantes sur les opérations de M&A cotées pour libérer les liquidité des particuliers et gérants de fonds sur ces opérations et éviter une contribution négative inutile de ces deals sur la situation des marchés et les effets dominos qui vont avec.

Enfin, Dominique Ceolin recommande de coordonner, au moins sur les plus gros indices, les fermeture et/ou seuils de réservation à la Hausse/Baisse pour éviter des trous de liquidités par des perceptions faussées des investisseurs mondiaux.

source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/04/2020

Un modèle diversifié...

Publié le 02/04/2020

Dans le contexte de l'épidémie du Covid-19 et des mesures législatives et administratives récemment adoptées pour limiter les rassemblements collectifs pour des motifs sanitaires, Icade a…

Publié le 02/04/2020

Compte tenu des appels du gouvernement français intervenus la semaine dernière, et soucieux d’adopter une attitude responsable, le Conseil d’Administration d’Icade, réuni le 1er avril 2020, a…

Publié le 02/04/2020

CGG bondit de 7,8% à 0,9 euro, TechnipFMC de 7,6% à 6,37 euros, Maurel & Prom de 6,5% à 1,572 euro et Total, de 3,7% à 36,495 euros. Le secteur est soutenu par le rebond du pétrole. A New York,…

Publié le 02/04/2020

Dassault Systèmes (-4,45% à 126,55 euros) affiche la plus forte baisse de l’indice CAC 40 après avoir lancé un avertissement sur son activité au premier trimestre. L'éditeur de logiciels de…