En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 426.39 PTS
+0.26 %
5 428.00
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 348.83
+0.27 %
DAX PTS
12 400.64
+0.34 %
Dowjones PTS
25 187.70
-0.50 %
7 401.17
+0.00 %
1.141
+0.03 %

JPMorgan : la réforme fiscale américaine principal catalyseur d'une hausse du S&P 500

| AOF | 174 | Aucun vote sur cette news
JPMorgan : la réforme fiscale américaine principal catalyseur d'une hausse du S&P 500
Credits  ShutterStock.com


La réforme fiscale américaine est le principal catalyseur pour une hausse des actions, étant donné que le marché sous-estimait la probabilité de son adoption, affirme JPMorgan dans un point de stratégie. Selon les stratèges de la banque, la valorisation de l’indice S&P 500 impliquait une probabilité de 50% à cet événement. Ils s’attendent dans ce contexte à ce que l’indice américain atteigne 2 800 points en début d’année 2018, bénéficiant également d’une croissance économique mondiale synchronisée.

La réforme fiscale américaine ajoute en effet 200 points à son objectif d'un S&P500 à 2 550 points en fin d'année.

En prenant seulement en compte la baisse des impôts des entreprises, JPMorgan évalue à 8%/9% en moyenne l'impact relutif de cette réforme sur le bénéfice par action des sociétés du S&P 500.

Dans ce contexte de marché, la banque américaine conseille de privilégier le style value. Elle a donc confirmé sa recommandation Surpondérer sur les secteurs de la finance, de l'énergie et des matières premières. JPMorgan a par ailleurs relevé sa recommandation sur les valeurs industrielles, de Neutre à Surpondérer. La banque a aussi adopté une vision plus optimiste, son conseil passant de Sous-pondérer à Neutre, sur les télécoms et les biens de consommation discrétionnaires en raison de leur exposition forte au marché américain et à leur taux d'imposition effectif.

Il a en revanche abaissé sa recommandation sur les secteurs de croissance de la santé, de Surpondérer à Neutre, et de la technologie, de Neutre à Sous-pondérer.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Excès baissier ?

Publié le 14/08/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2210695/860739.pdf Information réglementaire Ce…

Publié le 14/08/2018

Des sociétés très diverses, qui font la une de l'actualité pour des raisons tout aussi variées...

Publié le 14/08/2018

Le groupe allemand accuse une nouvelle perte trimestrielle...

Publié le 14/08/2018

Legrand fait partie des valeurs du secteur des biens d'équipement qui gardent les faveurs d'UBS au titre de son "histoire de croissance de qualité". Le broker a publié ce matin une note dans…