En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 220.96 PTS
+0.33 %
4 209.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
3 317.69
+0.44 %
DAX PTS
9 570.82
+0.27 %
Dow Jones PTS
21 137.50
+0.93 %
7 565.37
+1.06 %

GROUPE ADP engage un plan d'optimisation opérationnel et financier

| AOF | 150 | Aucun vote sur cette news
GROUPE ADP engage un plan d'optimisation opérationnel et financier
Credits  ShutterStock.com


Entre le 1er et le 14 mars, la baisse estimée du trafic passagers et du nombre de mouvements avions s'est accélérée sur les plates-formes parisiennes du groupe ADP, avec une évolution respective estimée de - 29 % et de - 10 %. A date, les hypothèses de trafic 2020 du groupe ne sont plus pertinentes. Il considère qu'il ne sera pas possible d'atteindre les prévisions d'Ebitda 2020 si la tendance observée sur les 14 premiers jours de mars se poursuivait et, a fortiori, si elle devait s'amplifier.

Il est par ailleurs trop tôt pour estimer les impacts de la situation sur les objectifs 2016-2020 du plan Connect 2020.

Dans ce cadre, le Groupe ADP communiquera ultérieurement sur des prévisions révisées et fera, en tout état de cause, un point d'étape au plus tard à l'occasion de la publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020 qui interviendra le 23 avril prochain.

Une analyse de sensibilité sur l'Ebitda du groupe a toutefois été réalisée. Les hypothèses de cette analyse de sensibilité sont les suivantes : baisse du trafic à Paris de 25%sur l'ensemble des faisceaux entre les mois de mars et juin ; baisse du trafic sur les autres plates-formes d'AIG et de TAV de 25 % entre les mois de mars et juillet. Compte tenu des évènements passés, l'hypothèse de durée de rétablissement du trafic serait de 3 mois.

Sur la base de ces hypothèses, la perte d'Ebitda du Groupe ADP en valeur absolue serait de l'ordre de 190 millions d'euros. Cela inclut une baisse du chiffre d'affaires du périmètre parisien de 300 millions d'euros sur ses activités aéronautiques et commerciales.

Selon ces hypothèses, le taux de marge d'Ebitda du Groupe ADP resterait globalement stable ou serait en très légère baisse. Si la baisse du trafic était amenée à s'amplifier, ce taux de marge se dégraderait compte tenu de la rigidité de certaines des charges courantes.

Le Groupe ADP engage un important plan d'optimisation opérationnel et financier. Ce plan a notamment pour but de réduire les coûts supportés par le Groupe ADP mais également de tenir compte de la situation de ses clients compagnies aériennes et de ses prestataires.

Celui-ci prend tout d'abord la forme de fermetures d'infrastructures sur nos plates-formes parisiennes et internationales qui devraient intervenir dans les tous prochains jours. Il s'agira en effet de concentrer l'activité sur certains terminaux pour réduire les coûts d'exploitation du Groupe ADP et des compagnies aériennes.

S'agissant de Paris-Charles de Gaulle, les fermetures envisagées concernent certaines salles d'embarquement du périmètre du Hub et certains autres terminaux (notamment le hall M du terminal 2E, le terminal 2G et le terminal 3).

S'agissant de Paris-Orly, les premières fermetures envisagées sont celles d'Orly 2. S'agissant des plates-formes du Groupe ADP à l'international, une fermeture totale est envisagée sur les aéroports d'Amman en Jordanie, d'Ohrid en Macédoine et de Riga en Lettonie.

Une exploitation avec un trafic très faible est attendue sur les aéroports du groupe en Tunisie, en Arabie-Saoudite et à Madagascar. Les aéroports du groupe en Turquie et en Géorgie restent à ce stade ouverts même si des optimisations d'installations sont envisagées pour accompagner la décroissance du trafic.

Dans ce cadre, le Groupe ADP s'engage dans un important plan d'économies avec un objectif de réduction des charges courantes de l'année 2020 de l'ordre de 180 millions d'euros dont 120 millions à Paris.

Seules les dépenses liées au bon fonctionnement de l'entreprise, garantissant la sûreté et la sécurité des opérations et celles de ses clients compagnies aériennes et passagers, seront engagées. Ce plan d'économies ne tient pas compte à ce stade d'un recours à l'activité partielle que l'entreprise envisage.

Le Groupe ADP dispose d'une trésorerie suffisante pour faire face à ses besoins courants et s'emploie à reconstituer sa trésorerie disponible pour faire face à ses engagements financiers non courants et à cette situation exceptionnelle.

source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/04/2020

Groupe ADP remettra, au nom de tous les donateurs, près de 200 tablettes à l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), afin de permettre aux malades hospitalisés de garder le contact avec…

Publié le 02/04/2020

En raison des mesures de confinement adoptées par le Gouvernement français en vue de lutter contre la propagation du coronavirus, le Conseil...

Publié le 02/04/2020

Cet emprunt de Groupe ADP comporte 2 tranches d'un montant total de 2,5 MdsE...

Publié le 02/04/2020

Assemblée générale convoquée pour le 30 avril...

Publié le 02/04/2020

Ces trois dernières semaines, la situation s'est dégradée de manière brutale...