En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 462.0
+1.27 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 670.17
+1.00 %
7 573.45
+1.11 %
1.176
+0.80 %

GENEURO creuse ses pertes au premier semestre

| AOF | 334 | Aucun vote sur cette news
GENEURO creuse ses pertes au premier semestre
Credits Kiev victor  ShutterStock.com


GeNeuro qui développe des traitements à la fois sûrs et efficaces contre les troubles neurologiques et les maladies auto-immune a creusé ses pertes au premier semestre. La biotech a publié une perte nette de 7,981 millions d'euros contre 5,907 millions d'euros l'année dernière, pénalisée par la hausse des frais de recherche et développement passés de 6,4 millions d'euros à 9,4 millions d'euros.

L'accroissement net global des frais de recherche et développement est dû, d'une part, à l'extension des autres essais et programmes de recherche pour un coût de 1,6 million d'euros (dont une nouvelle étude de Phase IIa dans le diabète de type 1, lancée au 1er semestre 2017) et, d'autre part, à la hausse résultant de l'augmentation des frais de personnel de recherche et développement (1,9 million d'euros contre 1,2 million d'euros) due au renforcement des équipes R&D de GeNeuro et à la fermeture du site secondaire de recherche d'Archamps, consécutive au regroupement des activités de recherche de la Société sur son site de Lyon.

Les produits opérationnels se sont élevés à 3,3 millions d'euros au 1er semestre 2017, contre 3,4 millions d'euros un an plus tôt. Ce chiffre correspond aux revenus de 3,0 millions d'euros comptabilisés par GeNeuro au titre des paiements d'étape déjà versés par Servier dans le cadre du programme d'essais cliniques CHANGE-MS en cours avec GNbAC1, en retrait de 395 000 euros par rapport à la même période de l'exercice précédent. 


Cette diminution reflète la rapidité du recrutement de cet essai clinique de Phase IIb.

Le solde provient principalement d'honoraires de gestion d'un montant de 240 000 euros reçus de Servier au titre du parrainage de l'essai clinique ANGEL-MS.

La trésorerie et équivalents de trésorerie s'élevaient à 23,1 millions d'euros au 30 juin 2017, contre 34,5 millions d'euros au 31 décembre 2016. Cette diminution provient de cash-flows opérationnel négatifs à hauteur de 11,3 millions d'euros.

GeNeuro prévoit pour 2017 une consommation de trésorerie de l'ordre de 21 millions d'euros, dont environ 10 millions d'euros au second semestre 2017. La société attend, en outre, un dernier paiement d'étape de Servier avant fin 2017 au titre de la Phase IIb, d'un montant de 12 millions d'euros.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Guerbet, spécialiste mondial des produits de contraste et solutions pour l'imagerie médicale diagnostique et interventionnelle, annonce sa présence au...

Publié le 20/09/2018

Esker renforce son engagement auprès de l'INSA de Lyon en parrainant la promotion 2021 du Département InformatiqueDans le cadre de son développement,...

Publié le 20/09/2018

Le Conseil de surveillance de Tikehau Capital s'est réuni le 20 septembre 2018 et a examiné les comptes consolidés au 30 juin 2018...

Publié le 20/09/2018

EuropaCorp avait procédé à l'acquisition de la société Roissy Films le 28 février 2008