En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

CREDIT AGRICOLE déprécie LCL de 600 millions d’euros

| AOF | 592 | Aucun vote sur cette news
CREDIT AGRICOLE déprécie LCL de 600 millions d’euros
Credits Nessluop  ShutterStock.com


Crédit Agricole SA (-0,27% à 13,09 euros) sous-performe légèrement le secteur bancaire français au lendemain de l’annonce de la dépréciation de l’écart d’acquisition sur LCL à hauteur d’environ 600 millions d’euros. La banque a précisé que cette dépréciation n’affectera ni sa solvabilité, les goodwill étant déjà intégralement déduits des fonds propres prudentiels, ni sa politique de dividende.



Cette dépréciation, non déductible, sera enregistrée dans les comptes consolidés du quatrième trimestre 2019, qui seront publiés le 14 février 2020, et impactera directement le résultat net part du groupe.

Crédit Agricole SA ajoute que cette charge sera classée en élément spécifique et n'affectera donc pas le résultat sous-jacent de Crédit Agricole SA ou du groupe Crédit Agricole, ni l'actif net tangible.

" L'environnement macroéconomique et financier actuel dans lequel LCL opère a pesé sur sa valeur d'utilité et aboutit à la constatation d'une dépréciation de l'écart d'acquisition enregistré dans les comptes de Crédit Agricole S.A.", explique la banque. Elle a précisé que le calcul de la valeur d'utilité reposait sur l'actualisation des flux futurs de trésorerie.

En dépit de cette dépréciation, Crédit Agricole SA a réaffirmé ses objectifs pour l'année 2022. Elle vise un résultat net part du groupe d'au moins 5 milliards d'euros ; un coefficient d'exploitation (hors contribution au Fonds de résolution unique) inférieur à 60% et une rentabilité des fonds propres tangibles à au moins 11%. Crédit Agricole SA anticipe enfin un ratio de fonds propres à 11 % jusqu'à fin 2022 après débouclement partiel du Switch à hauteur de 50 %. Ce ratio est attendu à au moins 16 % à fin 2022 pour le groupe Crédit Agricole.

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...