5 399.45 PTS
-0.51 %
5 388.0
-0.73 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 626.96
+0.50 %
6 407.81
+0.38 %
Nikkei PTS
22 758.07
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

CGG : Proxinvest affiche sa déception

| AOF | 98 | Aucun vote sur cette news
CGG : Proxinvest affiche sa déception
Credits  ShutterStock.com


Lundi 13 novembre, les actionnaires de CGG ont voté à 91% le plan de redressement. Pour Proxinvest, ces actionnaires ont surtout accepté de se faire diluer au profit principalement de hedge funds (Alden, Attestor, Aurelius, Boussard & Gavaudan, Contrarian, Third Point, …). Selon le cabinet de conseils, les hedge funds vont dans ce plan "se gaver de commissions sur le dos de CGG, de bons de souscription d'actions à 0,01 euro seulement et bénéficier d'un taux d'intérêt variable qui pourrait dépasser le niveau du seuil français de l'usure sur 375 millions de dollars de nouvelles obligations."

"Ces fonds spéculatifs, qui auront investi sur une créance très risquée et auront déjà perçu des intérêts élevés, perdront très peu in fine et certains dégageront même des retours sur investissement faramineux puisqu'ils auront racheté cette dette à prix très décoté", explique Proxinvest.

"Tant que ces créanciers ne perdront pas plus dans ces opérations d'apurement du passif, ce jeu malsain et enfantin continuera, consistant à identifier les proies en situation financière exsangue afin de pouvoir capitaliser ensuite lors des négociations de restructuration sur la peur des parties prenantes, principalement le défaut de paiement, l'emploi et la continuité d'exploitation", poursuit la société.

Proxinvest rappelle s'être prononcé négativement sur cette opération contrairement aux autres agences de conseil de vote américaines qui recommandaient d'approuver les résolutions et qui auront probablement influencé la position du grand fond souverain norvégien NBIM.

La BPI, après avoir quitté les négociations, aura accepté de voter en faveur de sa dilution tout en faisant rejeter à juste titre la résolution relative à l'indemnité de départ prévue pour Jean-Charles Malcor, le directeur général, avec seulement 44% des voix favorables, a précisé Proxinvest.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique, est mieux positionné en tant qu'entreprise autonome pour poursuivre avec succès son développement et créer de la…

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS