5 425.54 PTS
-0.03 %
5 421.0
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 319.94
-0.11 %
DAX PTS
13 160.78
-0.17 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 758.07
-0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

BlackRock Investment Institute est positif sur les banques américaines

| AOF | 102 | Aucun vote sur cette news
BlackRock Investment Institute est positif sur les banques américaines
Credits  ShutterStock.com


BlackRock Investment Institute juge que le moment est venu d’acheter les actions des banques américaines, faisant remarquer qu’elles ont sous-performé l’ensemble du marché et celles des banques européennes depuis le début de l'année. Selon le gestionnaire d’actif, il existe trois facteurs de soutien pour les banques américaines : une pentification graduelle de la courbe des taux, une possible déréglementation et une augmentation des rémunérations des actionnaires.

Il pense que les investisseurs sous-estiment toujours la possibilité d'une hausse des taux et d'une pentification de la courbe des taux, deux éléments essentiels pour la rentabilité des banques. Les banques régionales américaines occupent la première place des bénéficiaires potentiels dans la mesure où elles tendent à avoir une proportion plus importante de leurs activités dans les services bancaires traditionnels comme les prêts et les dépôts que leurs concurrentes de plus grande taille.

Un autre possible facteur de soutien est un assouplissement de la réglementation de la part de Washington. La clé pour que la déréglementation accomplisse des progrès sera la confirmation du principal régulateur du secteur bancaire de la Fed et son avis immédiat sur les priorités.

Les analystes prévoient une croissance de 12,8 % des bénéfices des banques américaines en 2018. BlackRock estime que ce chiffre pourrait encore s'améliorer. Prises ensemble, les banques mondiales présentent une décote plus importante par rapport au marché que leur moyenne sur 10 ans ; la décote des banques américaines est de 24 %, contre 5 % seulement pour les banques européennes. Les banques de la zone euro pâtissent des taux d'intérêt négatifs et sont ainsi moins intéressantes que leurs concurrentes américaines. En dépit de l'attractivité de leurs valorisations, le gérant n'a actuellement que peu d'appétit pour les banques japonaises en raison de la politique accommodante de la Banque du Japon.

Enfin, et dernier facteur favorable, les banques ont généralement franchi un important obstacle de la Fed en juin dernier afin de pouvoir distribuer des capitaux à leurs actionnaires sous la forme de rachats d'actions et de dividendes.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Communiqué de presse 13 décembre 2017     Edenred lance Edenred Factory, sa « fabrique à start-ups »   Edenred lance Edenred Factory, un programme…

Publié le 13/12/2017

En marge du One Planet Summit, organisé à Paris, Amundi a annoncé que la campagne de levée de Fonds pour Amundi Planet – Emerging Green One a reçu un accueil très favorable de la part des…

Publié le 13/12/2017

Teva dévoilera demain son plan de restructuration, révèle le site d'information Calcalist. Selon ce dernier, le numéro un mondial des génériques a prévu de supprimer un tiers des 6 860 postes…

Publié le 13/12/2017

Le titre poursuit sa baisse à Paris, après le projet d'OPA d'Atos sur Gemalto...

Publié le 13/12/2017

Après les résultats semestriels...

CONTENUS SPONSORISÉS