5 493.99 PTS
-
5 510.5
-
SBF 120 PTS
4 394.22
-
DAX PTS
13 183.96
-0.47 %
Dowjones PTS
26 115.65
+1.25 %
6 810.28
+1.09 %
Nikkei PTS
24 047.46
+0.75 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

AUFEMININ.COM toujours suspendu à la Bourse de Paris, rien de neuf concernant le rachat par TF1

| AOF | 116 | Aucun vote sur cette news
AUFEMININ.COM toujours suspendu à la Bourse de Paris, rien de neuf concernant le rachat par TF1
Credits  ShutterStock.com


Aufeminin.com est toujours suspendu à la Bourse de Paris. Le portail web d'actualités à destination des femmes a demandé hier, quelques minutes après 10h, la suspension de sa cotation : le titre bondissait de 17,90% à 31,35 euros au moment de la suspension. Cette forte hausse est liée à l'annonce faite par TF1, vers 9h30 hier, d'un projet de rachat de la participation de 78,3% détenue par Axel Springer au capital d'Aufeminin.com. "En fonction de leur issue, la poursuite des discussions donnera lieu le cas échéant à une communication détaillée en temps utile", a précisé TF1.

Si le cours auquel Aufeminin est arrivé hier est effectivement le prix auquel va se faire la prise de contrôle, l'opération serait une bonne affaire pour TF1 : il y a dix ans, Axel Springer avait mis la main sur la pépite française, qui se trouvait également dans le viseur de Lagardère, pour 32 euros par action. Dans le même temps, le chiffre d'affaires d'Aufeminin a été multiplié par près de 5 à 107,3 millions d'euros !

Cette forte hausse s'entend toutefois à périmètre courant, à savoir que la structure d'Aufeminin.com a évolué pendant les 10 dernières années et notamment sa structure capitalistique puisque des titres ont été émis pour payer My Little Paris.

Reste une interrogation sur les motivations qui ont poussé Axel Springer à se séparer de cette pépite. La première raison pourrait être que les résultats d'Aufeminin ne sont pas à la hauteur, malgré les investissements de ces dernières années (acquisition de My Little Paris, développement aux Etats-Unis...), ou que des problèmes sont apparus, liés à son développement, alors que la majorité des revenus publicitaires digitaux sont captés par Google et Facebook.

Une autre possibilité est que le groupe allemand s'est heurté à la difficulté de mettre sur pied une offre publicitaire paneuropéenne.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

La trésorerie du Groupe au 31 décembre 2017 s'établit à 23,2 ME...

Publié le 17/01/2018

L'opération reste soumise à l'approbation de l'Autorité de la Concurrence...

Publié le 17/01/2018

Apple a annoncé qu'il paierait 38 Mds$ de taxes de rapatriement, ce qui implique que le groupe va ramener aux Etats-Unis la très grande majorité des 253 Mds$ détenu à l'étranger.

Publié le 17/01/2018

T101 est destiné pour une immunothérapie intégrant la technologie de TG1050 de Transgene contre l'hépatite B chronique...

Publié le 17/01/2018

Ce produit est en effet susceptible de générer dans certaines circonstances un risque d'inflammation...

CONTENUS SPONSORISÉS