En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-0.54 %
5 152.50
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-0.43 %
DAX PTS
11 715.03
-0.52 %
Dowjones PTS
25 661.79
-0.53 %
7 269.55
-0.09 %
1.150
-0.58 %

APPLE : ouverture d'une enquête pour obsolescence programmée

| AOF | 204 | Aucun vote sur cette news
APPLE : ouverture d'une enquête pour obsolescence programmée
Credits Javen  ShutterStock.com


Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée", suite à la plainte de l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée). « L'enquête a été confiée à la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), qui a des pouvoirs de police judiciaire pour les délits du Code de la consommation comme la tromperie et l'obsolescence programmée », explique Maître Emile Meunier, l'avocat de l'association, dans un communiqué.

Il ajoute : "nous allons verser à la DGCCRF plus de 2600 témoignages de clients Apple lésés, qui se sont manifestés auprès de l'association."

HOP appelle tous les clients qui subissent un ralentissement de leur iPhone, suite à une mise à jour iOS, de remplir le questionnaire sur le site de l'association en vue d'organiser une plainte collective.

L'association souhaite que la firme de Cupertino coopère avec les autorités judiciaires françaises, indemnise l'intégralité des préjudices subis par les plaignants et, surtout, change ses pratiques.

Pour rappel, HOP et son avocat avaient déjà déposé la première plainte pénale pour obsolescence programmée en France contre les fabricants d'imprimantes, dont Epson. Le Parquet de Nanterre a annoncé hier l'ouverture d'une enquête préliminaire confiée à la DGCCRF dans ce dossier. Selon le code de la consommation, cette infraction est passible de deux ans de prison et jusqu'à 5% du chiffre d'affaires de la société.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Contrat en vue pour Derichebourg pour la cession des activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement urbain et de traitement de déchets en Italie...

Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...