En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 051.11 PTS
+1.33 %
6 045.00
+1.3 %
SBF 120 PTS
4 760.61
+1.14 %
DAX PTS
13 557.04
+1.26 %
Dow Jones PTS
29 160.09
-0.09 %
9 216.98
+0. %
1.103
-0.18 %

Amplegest fait un point sur l'incidence de la loi Pacte sur le PEA

| AOF | 159 | Aucun vote sur cette news
Amplegest fait un point sur l'incidence de la loi Pacte sur le PEA
Credits  ShutterStock.com


La loi Pacte bouleverse les habitudes des épargnants, assurent Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Amplegest. En plus d’une réforme majeure de l’épargne retraite, elle change les règles de fonctionnement des PEA et PEA-PME. Une bonne nouvelle pour les détenteurs d’un plan d’épargne en actions, estiment les deux professionnels.

Premier point mis en avant par Amplegest, la distinction entre PEA ou PEA-PME de plus de 5 ans/moins de 8 ans et PEA ou PEA-PME de plus de 8 ans est supprimée. Après 5 ans, il sera donc possible d'effectuer des retraits partiels sans que cela n'entraine la clôture du PEA.

Sur l'aspect fiscalité, la Loi Pacte simplifie également la donne. Il n'y a plus qu'une date butoir : les 5 ans du PEA et du PEA-PME. Avant cette date, l'imposition sur les plus-values sera la "Flat Tax", soit 30%(prélèvements sociaux inclus). Après les 5 ans d'ancienneté du plan, seuls les prélèvements sociaux seront prélevés, soit 17,2%. Concrètement la fiscalité reste la même après 5 ans et devient plus avantageuse avant cette date.

Deuxième point mis en avant par Amplegest, afin de doper le PEA-PME, la Loi Pacte prévoit un aménagement de son plafond. La nouvelle règle donne plus de flexibilité aux investisseurs qui s'intéressent particulièrement aux petites et moyennes entreprises. En effet, il est désormais possible de dépasser le plafond de 75.000 euros pour un PEA-PME.

Le titulaire d'un PEA-PME peut maintenant verser jusqu'à 225.000 euros sur ce plan (contre 75.000 euros antérieurement).

Seule la limite du plafond global de 225.000 euros s'applique (les avoirs détenus sur un PEA + PEA-PME ne peuvent dépasser 225.000 euros, le plafond d'épargne d'un PEA classique n'étant pas modifié et restant à 150.000 euros). En cas de dépassement des seuils, une amende fiscale est créée: elle est de 2 % du montant des versements excessifs.

Troisième point mis en avant par Amplegest, désormais, les jeunes adultes de 18 à 25 ans rattachés au foyer fiscal de leurs parents pourront ouvrir un PEA "jeune" et bénéficier des mêmes avantages fiscaux qu'un PEA classique. Ils pourront y verser jusqu'à 20.000 euros.

Lorsque le jeune majeur sortira du foyer fiscal de ses parents, le PEA "jeune" sera alors automatiquement transformé en PEA classique.

Pour rappel, le PEA est une formidable enveloppe pour détenir des titres côtés et non côtés. Il vient par exemple en complément d'un contrat d'assurance-vie et d'un PER afin d'optimiser la détention d'un patrimoine financier.

L'ouverture d'un PEA "jeune" permet d'initier la génération suivante dans la gestion du patrimoine et de ce fait de l'impliquer doucement dans la vie financière familiale.

source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Compagnie des Alpes progresse de 0,50 % à 30,15 euros sur la place de Paris, dans le sillage de son point d’activité du premier trimestre 2019-2020 (clos fin décembre). Ainsi, l’exploitant de…

Publié le 24/01/2020

Safran grimpe de près de 3% à 146,25 euros ce vendredi, alors que c'est au tour de Morgan Stanley de revoir à la hausse son cours cible sur la valeur...

Publié le 24/01/2020

Après 35% de hausse depuis un an...

Publié le 24/01/2020

Début de séance pour le moins compliqué pour Remy Cointreau qui abandonne plus de 9% à 101,7 euros, signant sa plus forte chute depuis l'été 2015...

Publié le 24/01/2020

La cotation de l'action Boeing a été suspendue mardi soir à Wall Street alors que le titre plongeait de 5,5%...