En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 450.88 PTS
+1.06 %
5 445.5
+0.96 %
SBF 120 PTS
4 363.85
+0.85 %
DAX PTS
12 313.73
+0.78 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.00 %
7 490.32
+0.00 %
1.176
+0.78 %

ALSTOM et SIEMENS officialisent leur projet de fusion dans le ferroviaire

| AOF | 257 | Aucun vote sur cette news
ALSTOM et SIEMENS officialisent leur projet de fusion dans le ferroviaire
Credits Carsten reisinger  ShutterStock.com


Alstom et Siemens ont signé hier un protocole d'accord pour combiner les activités mobilité de Siemens, incluant sa traction ferroviaire, avec Alstom, dans des termes conformes à ceux qui avaient "fuité" dans plusieurs médias ces derniers jours. Siemens recevra donc des actions nouvellement émises dans l’entreprise combinée représentant 50% du capital d’Alstom sur une base entièrement diluée, en échange d’un apport en nature de son activité Mobility incluant sa traction ferroviaire.

Elle sera soumise à l'approbation des actionnaires d'Alstom, qui se prononceront aussi sur l'annulation des droits de vote double qui devrait intervenir au cours du second trimestre 2018. La transaction est également soumise à l'autorisation des autorités de régulation pertinents, y compris celui sur les investissements étrangers en France et les autorités de régulation de la concurrence ainsi qu'à la confirmation par l'AMF française qu'aucune OPA ne devra être lancée par Siemens après la réalisation de l'apport. L'opération devrait être réalisée à la fin de l'année civile 2018.

La transaction prévue est unanimement soutenue par le Conseil d'administration d'Alstom (suite à un processus de revue de la préparation de l'opération par le Comité d'Audit agissant en tant que comité ad hoc) et par le Conseil de surveillance de Siemens.

L'Etat ne sera pas actionnaire de l'ensemble Siemens Alstom

Bouygues soutient pleinement l'opération et votera en faveur de l'opération au conseil d'administration d'Alstom et à l'Assemblée Générale Extraordinaire décidant de la transaction qui doit se tenir avant le 31 juillet 2018 conformément à la décision du conseil d'administration d'Alstom.

L'Etat français soutient également la transaction et confirme mettre fin au prêt de titres Alstom consenti par Bouygues selon les termes de l'accord au plus tard le 17 octobre 2017 et qu'il n'exercera pas les options d'achat données par Bouygues. Bouygues s'est engagé à conserver ses actions jusqu'à l'Assemblée Générale Extraordinaire appelée à approuver l'opération et au plus tard le 31 juillet 2018.

En France, Alstom et Siemens vont lancer la procédure de consultation et d'information de leurs comités d'entreprise selon la loi française avant la signature des documents contractuels. Si Alstom décidait de ne pas poursuivre l'opération, elle devrait payer une indemnité de rupture de 140 millions d'euros.

La nouvelle entité bénéficiera d'un carnet de commandes de 61,2 milliards d'euros, un chiffre d'affaires de 15,3 milliards d'euros, un résultat d'exploitation ajusté de 1,2 milliard d'euros et une marge d'exploitation ajustée de 8,0%, sur la base d'informations extraites des derniers états financiers d'Alstom et de Siemens. Le rapprochement de Siemens et Alstom devrait produire des synergies annuelles de 470 millions d'euros au plus tard quatre ans après la réalisation de l'opération et vise une trésorerie nette à la date de réalisation comprise entre 500 millions et 1,0 milliard d'euros.

Dividendes spéciaux pour les actionnaires d'Alstom

Le siège mondial du groupe et l'équipe de direction de l'activité Matériel Roulant seront localisés en région parisienne et la nouvelle entité restera cotée en France. Le siège de l'activité Mobility Solutions sera à Berlin en Allemagne. Au total, la nouvelle entité regroupera 62 300 salariés dans plus de 60 pays.

Dans le cadre de la fusion, les actionnaires existants d'Alstom à la clôture du jour précédant la date du closing recevront deux dividendes spéciaux : une prime de contrôle de 4 euros par action (soit un total de 0,9 milliard d'euros) payée rapidement après la réalisation de l'opération et un dividende extraordinaire d'un montant maximum de 4 euros par action (soit un total de 0,9 milliard d'euros) payé par les produits des options de vente d'Alstom dans les co-entreprises avec General Electric qui représentent un montant d'environ 2,5 milliards d'euros, sous réserve de la situation de trésorerie d'Alstom. Siemens recevra des bons de souscription d'actions lui permettant d'acquérir des actions d'Alstom représentant 2% de son capital et qui pourront être exercés au plus tôt quatre ans après la clôture de la transaction.

Le Conseil d'administration de l'entreprise combinée sera composé de 11 membres, et comprendra six administrateurs désignés par Siemens, dont le Président, quatre administrateurs indépendants et le CEO. Pour assurer la continuité managériale, Henri Poupart-Lafarge continuera à diriger l'entreprise en tant que CEO et sera membre du conseil. Jochen Eickholt, l'actuel directeur général de Siemens Mobility, devrait assumer une responsabilité importante dans la nouvelle entité. Le nom de cette nouvelle entité sera Siemens Alstom.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

CAP GEMINI constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put M238S émis par…

Publié le 20/09/2018

Le SmartVision2 Premium de Kapsys

Publié le 20/09/2018

L’Union européenne hausse le ton face à Facebook. Vera Jourova, la commissaire européenne à la Consommation, a enjoint le groupe américain à se conformer rapidement aux règles de l’UE en…

Publié le 20/09/2018

Visiativ reste entouré pour la deuxième séance consécutive, toujours pénalisé par une publication intermédiaire jugée décevante par le marché...

Publié le 20/09/2018

Jean-Claude Biver, le président de la division montres de LVMH, a affirmé ce jour à l'agence Reuters qu'il renonçait, pour raisons de santé, à ses...