En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 336.85 PTS
-0.94 %
5 337.50
-0.89 %
SBF 120 PTS
4 282.99
-0.81 %
DAX PTS
12 420.04
-1.27 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Veolia Environnement : sur un siège éjectable au Gabon !

| Boursier | 236 | Aucun vote sur cette news

Le Gabon a annoncé vendredi la réquisition de la SEEG, filiale eau et électricité du groupe français, ainsi que son intention de résilier son contrat de concession.

Veolia Environnement : sur un siège éjectable au Gabon !
Credits Reuters

Veolia Environnement est confronté à une situation de crise ouverte au Gabon. Le gouvernement de ce pays d'Afrique centrale a en effet annoncé vendredi la saisie temporaire par l'Etat gabonais de la SEEG, filiale à 51% du groupe français. Le gouvernement a aussi précisé avoir l'intention de résilier le contrat de distribution de la Société d'énergie et d'eau du Gabon.

La SEEG, qui détient le monopole de la distribution d'eau et d'électricité au Gabon, avait été privatisée en 1997 au profit de Veolia. La société fait toutefois l'objet depuis des années de critiques récurrentes de la part du gouvernement au sujet de coupures de courant et d'eau qui affectent son réseau.

Veolia demande à l'Etat gabonais de "respecter les règles de droit applicable"

La SEEG a réagi vendredi en regrettant "la décision soudaine prise ce jour par le Ministère de l'Eau et de l'Energie du Gabon de rompre la convention de concession et l'usage brutal des forces de l'ordre gabonaises qui ont réquisitionné l'entreprise". Dans un communiqué, la filiale de Veolia demande que "l'Etat Gabonais respecte les règles de droit applicable" dans le cadre du contrat de concession.

De son côté, le ministre gabonais de l'Eau et de l'Energie, Patrick Eyogo Edzang, a précisé dans un communiqué qu'une structure ad hoc gérera la SEEG pendant une période de transition et "finalisera la rupture contractuelle avec Veolia conformément aux lois applicables".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Roche Bobois lance aujourd'hui son introduction en Bourse (IPO) sur Euronext Paris, les premières négociations de ses titres étant prévues pour le 11 juillet. Dans le cadre de cette opération, le…

Publié le 25/06/2018

Le ministre britannique de la Santé, Jeremy Hunt, a jugé hier "inconvenant" qu’Airbus et d’autres multinationales évoquent le fait de transférer des emplois hors du Royaume-Uni en raison du…

Publié le 25/06/2018

Période compliquée pour le groupe familial

Publié le 25/06/2018

Lexibook prend 2,4% à 1,06 euro dans un volume de 1,3% du capital ce lundi...

Publié le 25/06/2018

Interruption des développements dans la LAL...