En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-
4 765.0
-
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.138
+0.14 %

Veolia décroche un contrat de 450 ME sur 20 ans au Japon

| Boursier | 219 | Aucun vote sur cette news

Le groupe va gérer les eaux usées d'Hamamatsu...

Veolia décroche un contrat de 450 ME sur 20 ans au Japon
Credits Veolia

Le premier contrat de concession de long terme signé par une municipalité du Japon pour ses eaux usées a été remporté par Veolia. Le Français, via sa filiale locale et ses partenaires, démarrera en avril prochain pour une durée de vingt ans l'exploitation et la maintenance des installations de la ville d'Hamamatsu. Il devrait rapporter quelque 450 millions d'euros de revenus en cumulé.

Située dans la bande côtière occidentale de la préfecture de Shizuoka, entre Tokyo et Osaka, la ville compte environ 810.000 habitants. Elle est notamment connue pour être le berceau des industriels de la musique Yamaha, Kawai et Roland, mais aussi des groupes automobiles Suzuki, Honda et Yamaha. "Ce contrat, premier exemple des partenariats public-privé que le gouvernement japonais souhaite encourager, est fondé sur le modèle de l'utilisateur payeur, où l'eau paie l'eau", explique Veolia. C'est la municipalité, au nom de l'opérateur, qui sera en charge de facturer et collecter les sommes dues par les utilisateurs finaux, déterminées par leur consommation. La rémunération du service de Veolia sera corrélée au nombre d'utilisateurs finaux, à leur consommation et aux tarifs définis avec la municipalité. Sur la base des projections réalisées par la société, le contrat devrait représenter un chiffre d'affaires de 450 millions d'euros sur sa durée, travaux inclus.

Le groupe dirigé par Antoine Frérot avait déjà remporté un contrat de traitement des eaux usées au Japon, à Hiroshima. Il est aussi présent dans les services de gestion des déchets.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...