5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

ThyssenKrupp et Tata Steel marient leurs activités en Europe

| Boursier | 213 | Aucun vote sur cette news

La nouvelle entité pèsera 15 MdsE de revenus annuels et emploiera 48.000 personnes...

ThyssenKrupp et Tata Steel marient leurs activités en Europe
Credits Reuters

Après plusieurs mois de tractations, ThyssenKrupp et Tata Steel sont parvenus à trouver un terrain d'entente pour marier leurs activités européennes. L'allemand et l'indien ont annoncé tôt ce matin la signature d'un protocole d'accord prévoyant une co-entreprise 50/50, qui deviendra le numéro deux européen incontesté derrière ArcelorMittal. Le nouvel acteur de l'acier plat pèsera 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, emploiera 48.000 salariés et opèrera 34 sites produisant près de 21 millions d'acier plat par an. L'entité sera comme il se doit immatriculée aux Pays-Bas, qui bénéficient de leur fiscalité très favorable aux holdings et d'un cadre réglementaire ultra-stable.

Les deux aciéristes, qui se disent profitables sur chacun des périmètres concernés, ont prévu de passer les prochaines semaines à peaufiner leur projet, avec pour objectif de signer un accord définitif début 2018. Parmi les diverses autorisations requises, celle de l'antitrust européen figure dans le haut de la liste. Le mariage devrait permettre de dégager à terme entre 400 et 600 millions d'euros de synergies, estiment ThyssenKrupp et Tata. Durant les premières années, elles proviendront essentiellement des gains d'efficacité sur les ventes et les fonctions support, de la R&D et de l'optimisation de la chaîne logistique. Elles s'appuieront aussi sur des taux d'utilisation optimisés. A terme, le réseau de production sera repensé dans son ensemble. De la casse sociale est à prévoir : environ 2.000 postes administratifs et 2.000 postes de production seront supprimés, mais les deux sidérurgistes n'ont pas fourni plus de détails sur ce point.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Après PSA Groupe, la Société Générale entend utiliser le nouveau dispositif pour réduire ses effectifs.

Publié le 19/01/2018

          CE COMMUNIQUÉ NE PEUT PAS ÊTRE PUBLIÉ, DISTRIBUÉ OU DIFFUSÉ, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU…

Publié le 19/01/2018

Luxembourg, 19 janvier 2018 - Aperam annonce aujourd'hui son calendrier financier pour 2018.   Calendrier de résultats*: 30 janvier 2018: résultats du 4ème trimestre 2017 et de…

Publié le 19/01/2018

Airbus serait en négociations avec British Airways pour une possible commande de très gros porteurs A380, selon l'agence 'Bloomberg'.

Publié le 19/01/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévues par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

CONTENUS SPONSORISÉS