En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 300.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 063.20
-0.94 %
7 332.95
-1.53 %
1.135
+0.06 %

Société Générale : projet confirmé de rupture conventionnelle collective

| Boursier | 397 | Aucun vote sur cette news

Après PSA Groupe, la Société Générale entend utiliser le nouveau dispositif pour réduire ses effectifs.

Société Générale : projet confirmé de rupture conventionnelle collective
Credits Reuters

Le nouveau dispositif de rupture conventionnelle collective (RCC), inauguré par PSA Groupe via un accord majoritaire signé vendredi avec ses syndicats, séduit également la Société Générale. La banque, citée ces dernières semaines parmi les candidats possibles à une RCC, a ainsi proposé vendredi de procéder à des départs volontaires via ce dispositif lors d'une négociation liée à la réorganisation du réseau d'agences, a indiqué vendredi l'agence 'AFP', citant des sources au sein de la banque et de la CFDT.

Le groupe bancaire, qui employait 18.500 personnes à la fin 2017, est engagé dans un plan de réduction d'effectifs. Fin novembre, le groupe a annoncé la fermeture de 300 agences et la suppression de 900 postes supplémentaires d'ici à 2020. En tenant compte des annonces précédentes, cela conduirait à fermer 500 agences et supprimer 3.450 postes entre 2016 et fin 2019.

Vendredi, la direction a présenté aux syndicats un "premier projet de texte" comprenant des "mobilités géographiques et fonctionnelles", de la formation et des "départs volontaires", a résumé Monique Motsch (CFDT) interrogée par l''AFP'. Sur le volet départs volontaires, "la direction a évoqué la possibilité de recourir à une rupture conventionnelle collective", a-t-elle ajouté.

La direction a confirmé ces informations, ajoutant que ces suppressions de postes se feraient "sans départs contraints. Cet accord cadre prévoyant les mesures d'accompagnement envisagées sera prochainement présenté et discuté avec nos partenaires sociaux", a précisé la direction.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom