En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 859.47 PTS
-0.76 %
4 848.5
-0.83 %
SBF 120 PTS
3 859.01
-0.85 %
DAX PTS
10 864.25
-0.55 %
Dowjones PTS
24 317.96
-1.14 %
6 677.00
-1.34 %
1.129
-0.62 %

Safran autorisé à racheter Zodiac par la Commission

| Boursier | 675 | Aucun vote sur cette news

L'opération pourrait démarrer avant la fin de l'année, selon le calendrier indicatif...

Safran autorisé à racheter Zodiac par la Commission
Credits Zodiac

Safran peut racheter Zodiac Aerospace. La Commission européenne a attendu la date-butoir du 21 décembre pour annoncer qu'elle validait le rapprochement entre les deux entreprises au regard de la réglementation antitrust européenne. "Safran et Zodiac sont deux acteurs français majeurs des marchés aéronautiques, mais la concurrence qui s'exercera sur ces derniers en Europe restera vive", a estimé la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager.

Les activités des deux industriels se chevauchent dans le domaine des systèmes électriques aéronautiques, mais l'addition de leurs activités n'aboutira qu'à un faible gain de parts de marché dans un secteur om la concurrence est encore vive. Lorsque les deux entreprises interviennent à différentes étapes de la chaîne d'approvisionnement (dans les trains d'atterrissage ou les systèmes de câblage par exemple), le pluralisme n'est pas menacé car il subsiste d'importantes rivales. Enfin, le régulateur a conclu que nouvelle entité n'aurait pas la capacité ni la tentation d'exclure des concurrents en liant ou en groupant la fourniture de différents systèmes et équipements.

L'offre ouverte avant la fin de l'année ?

L'opération avait été notifiée le 16 novembre 2017. Safran a déposé son projet d'offre auprès de l'AMF le 7 décembre dernier. Le motoriste et électronicien propose de racheter Zodiac 25 euros par titre. En janvier, un prix de 29,47 euros avait initialement été décidé, mais les déboires opérationnels de l'équipementier aéronautique avaient conduit à une révision en baisse du montant proposé. L'initiateur vise toutes les actions en circulation, via une offre publique d'achat à titre principal, assortie, à titre subsidiaire, d'une offre publique d'échange. L'OPE propose la remise d'actions de préférence Safran à émettre selon une parité encadrée dans une fourchette de 0,300 à 0,332 action par action Zodiac. L'offre subsidiaire est plafonnée à 88.847.828 actions Zodiac (30,35% du capital). La parité définitive sera déterminée selon une formule précisée dans le prospectus. Les actions de préférence auront les mêmes caractéristiques que les actions ordinaires Safran mais seront inaliénables pendant une durée de 36 mois à compter de leur date d'émission.

Safran a obtenu des engagements d'apport de FFP, du FSI et des actionnaires familiaux représentant 27,47% du capital de Zodiac. Des accords conditionnels ont en outre été signés sur 4,75% du capital. Le succès de l'offre est conditionné à l'obtention d'au moins 66,67% des droits de vote exerçables en assemblée générale. Les actionnaires pourront apporter leurs actions soit à l'offre principale, soit à l'offre subsidiaire, soit en combinant l'offre principale et l'offre subsidiaire. Le calendrier indicatif laisse entrevoir une ouverture le 27 décembre 2017 et une clôture le 31 janvier 2018. Les résultats pourraient être annoncés le 6 février.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Même si elle est largement distancée par les leaders...

Publié le 14/12/2018

  Dassault Aviation salue la décision de la Cour suprême de l'Inde Dassault Aviation réaffirme son engagement total vis-à-vis de l'Inde et de ses…

Publié le 14/12/2018

Le ministère de la Défense hongrois a commandé 16 hélicoptères multirôles H225M équipés du système d’armes HForce. Cette commande est assortie d’un programme de formation et de soutien…

Publié le 14/12/2018

Philippe Lagayette administrateur référent, président en exercice du conseil d’administration de Renault, dément les rumeurs de presse faisant état de divergences au sein du conseil à…

Publié le 14/12/2018

Rothschild & Co remplacera Solocal Group au sein de l’indice SBF 120 à partir du 24 décembre 2018, a annoncé Euronext.source : AOF