5 515.77 PTS
+0.11 %
5 514.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 403.53
+0.11 %
DAX PTS
13 231.07
+0.23 %
Dowjones PTS
25 803.19
+0.89 %
6 758.54
+0.00 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Renault veut vendre 5 millions de véhicules par an en 2022

| Boursier | 126 | Aucun vote sur cette news

Le groupe dévoile aujourd'hui sa stratégie pour les six prochaines années...

Renault veut vendre 5 millions de véhicules par an en 2022
Credits Reuters

Ce 6 octobre rime avec journée investisseurs chez Renault, qui va détailler son nouveau plan stratégique sur six ans (2017-2022). La teneur des présentations a été résumée dans un communiqué diffusé ce matin peu après 8h00. Le constructeur français vise, à la fin du plan baptisé "Drive the Future", plus de 70 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et plus de 7% de marge opérationnelle. Cette marge ne descendra pas en-dessous des 5% pendant la durée du plan, tandis que le flux de trésorerie sera positif chaque année.

Pour atteindre ces objectifs, Renault prévoit une hausse de ses ventes de plus de 40%, ce qui lui permettra de dépasser le cap des 5 millions de véhicules écoulés chaque année. En 2016, ce chiffre atteignait 3,47 millions. La gamme de produits sera étendue, notamment vers l'électrique. Le plan profitera de la R&D et des économies d'échelle réalisées dans le cadre de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Sur la durée du plan, le groupe prévoit de sortir 21 nouveaux véhicules dont 3 additionnels et de renforcer sa présence en Russie en utilisant les marques Renault et Lada. La Chine n'est pas oubliée avec de nouvelles joint-ventures stratégiques en vue. L'Inde, l'Iran et le Brésil seront aussi concernés des développements.

L'Alliance aura un impact considérable sur les objectifs. Elle sera à l'origine de 4,2 MdsE d'économies sur la durée du plan, notamment avec un recours accru aux plateformes communes (80% des véhicules du groupe) et un effet démultiplicateur pour la R&D. Renault prévoit que ses véhicules seront 100% connectés pour les modèles des marchés clefs. Il promet 15 modèles autonomes à terme, et un service innovant de robots-taxis à la fin du plan. Parmi les autres ambitions du constructeur, figure celle de devenir un acteur mondial des utilitaires. Le groupe veut aussi élargir sa gamme "Global Access".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Kepler Cheuvreux est négatif sur le titre...

Publié le 16/01/2018

Roularta Media Group annonce à l'instant qu'il prévoit un bénéfice opérationnel (Ebit) négatif cette année et qu'il ne versera aucun dividende au titre de son exercice 2017. En 2016, le groupe…

Publié le 16/01/2018

L'opinion du broker dégradée à "alléger"

Publié le 16/01/2018

L’action CGG flambe de 12,86% à 5,065 euros, s’arrogeant facilement la première place du marché SRD grâce au relèvement de son Ebitda 2017 (hors coûts liés à la restructuration). A…

CONTENUS SPONSORISÉS