En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 379.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 709.11
+0.04 %
7 299.90
+0.99 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

Orange : met la pression sur TF1 en annulant des pubs

| Boursier | 184 | Aucun vote sur cette news

Le désaccord concernant les conditions de diffusion des chaînes de TF1 sur le réseau d'Orange se poursuit. Orange a annulé des campagnes publicitaires prévues sur TF1...

Orange : met la pression sur TF1 en annulant des pubs
Credits Reuters

Nouveau rebondissement, vendredi, dans le feuilleton opposant Orange et TF1 au sujet du tarif de diffusion des chaînes du groupe de médias sur les boxes de l'opérateur historique. Orange a ainsi décidé de riposter sur le front publicitaire, en annulant des campagnes prévues sur les chaînes de TF1, a révélé 'Le Figaro'.

Orange, qui est l'un des principaux annonceurs français, a confirmé l'information du quotidien, en précisant toutefois qu'il ne s'agissait pas de l'annulation de campagnes en cours, mais de la suppression d'options portant sur des projets. "Orange n'a pas confirmé des options en respectant les conditions générales de vente de TF1", a expliqué un porte-parole du groupe à l'agence 'Reuters'.

TF1 espère un compromis, jugeant les sommes demandées "pas exorbitantes"

De son côté, TF1 a tenu à maintenir la porte ouverte aux négociations. A l'occasion de la publication des comptes annuels du groupe télévisé, son PDG Gilles Pélisson a déclaré vendredi conserver l'espoir d'aboutir à un accord de compromis avec Orange.

"Nous sommes aujourd'hui en discussions, alors un peu tendues actuellement avec Orange, mais nous continuons de discuter donc j'ai bon espoir que nous allons aboutir", a ainsi déclaré le dirigeant à l'occasion de la conférence de résultats de TF1. Il a ajouté que TF1 discutait également avec l'opérateur Free (Iliad) et le groupe de télévision Canal+, filiale de Vivendi. Les sommes demandées par TF1 "n'ont rien d'exorbitant", a assuré Gilles Pélisson, sans fournir de chiffres.

Selon la presse, TF1 exigerait jusqu'à 100 millions d'euros d'Orange pour diffuser ses chaînes en direct (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI) ainsi que son service de télévision de rattrapage, ou "replay", MYTF1.

TF1 a assigné Orange en justice pour qu'il cesse de diffuser ses chaînes

Depuis le 1er février, suite à l'échec des négociations échues fin janvier, TF1 a suspendu la fourniture à Orange de MYTF1. Pour les chaînes en direct, TF1 a assigné en justice l'opérateur pour qu'il cesse de diffuser ses chaînes... Techniquement, la décision de couper le signal des chaînes TF1 incombe en effet à Orange.

Jusqu'à présent, l'opérateur historique ne s'est pas encore exécuté, même s'il a retiré cette semaine les chaînes de TF1 de ses documents de présentation des bouquets disponibles via ses box. Ce retrait des documents pourrait donc donc préfigurer une coupure imminente de la diffusion des chaînes du groupe privé, filiale de Bouygues.

Dans cette bataille commerciale, TF1 est parvenu à trouver un terrain d'entente avec SFR et Bouygues Telecom, mais il est en désaccord avec Free et Canal+, qui s'affichent sur la même longueur d'ondes qu'Orange.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Voir infographie et version PDF en pièce jointe. Rueil-Malmaison, le 20 juin 2018   Spiecapag, filiale de VINCI, remporte un important contrat sur  le projet de gazoduc…

Publié le 20/06/2018

Grâce à l'effet volume conjugué à une bonne maîtrise des marges

Publié le 20/06/2018

Le Conseil d'Administration d'Eiffage, réuni le 20 juin 2018, a décidé, sur autorisation de l'Assemblée générale du 25 avril 2018 dans sa neuvième résolution à caractère extraordinaire, de…

Publié le 20/06/2018

Le groupe Eiffage précise qu'il est entré en négociation exclusive avec la holding du groupe Migné en vue de l'acquisition de ses carrières et...