Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 210.55 PTS
+0.74 %
6 183.50
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 884.52
+0.57 %
DAX PTS
15 195.97
+0.44 %
Dow Jones PTS
34 137.31
+0.93 %
13 935.15
+0.91 %
1.203
-0.01 %

EssilorLuxottica : nouveau revers en appel sur le dossier GrandVision

| Boursier | 267 | 2 par 1 internautes

EssilorLuxottica a été débouté en appel par un tribunal néerlandais sur le dossier GrandVision, selon des informations publiées mardi par l'agence Reuters.

EssilorLuxottica : nouveau revers en appel sur le dossier GrandVision
Credits EssilorLuxottica

EssilorLuxottica a été débouté en appel par un tribunal néerlandais sur le dossier GrandVision, a annoncé ce dernier dans un communiqué publié mardi. La justice a ainsi confirmé un jugement en première instance, le 24 août 2020, qui avait déjà refusé la requête du groupe lunetier franco-italien.

Cette fois, c'est la Cour d'appel d'Amsterdam qui a "rejeté toutes les demandes d'EssilorLuxottica d'obtenir des informations supplémentaires sur les actions prises par GrandVision pour réduire l'impact de la crise du Covid-19 sur ses activités", a indiqué GrandVision dans son communiqué.

EssilorLuxottica a entrepris depuis l'été 2019 de racheter GrandVision pour 7,2 milliards d'euros, une offre qui a obtenu le 23 mars dernier le feu vert de la Commission européenne, à condition de céder 351 magasins dans 3 pays.

Questions sur les actions prises par GrandVision contre le Covid

Cependant, à l'été 2020, EssilorLuxottica, avait sommé GrandVision de lui fournir des informations supplémentaires sur sa gestion de la crise du coronavirus. Le géant franco-italien reproche à GrandVision de ne pas avoir demandé l'autorisation à son acheteur potentiel pour suspendre le paiement aux propriétaires de magasins, aux fournisseurs et obtenir une aide d'Etat, contrevenant ainsi aux accords en vigueur.

En août, un tribunal de Rotterdam avait toutefois jugé qu'EssilorLuxottica n'était pas parvenu à prouver que sa cible néerlandaise avait violé les termes de l'accord de rachat en ne sollicitant pas d'autorisation pour les actions entreprises face au Covid.

Le numéro un mondial de l'optique avait alors indiqué qu'il pourrait abandonner son projet d'achat, puis avait fait appel début septembre contre ce rejet, se disant déterminé à finaliser son projet d'acquisition en ayant accès aux informations de GrandVision sur sa gestion de la pandémie.

La procédure d'arbitrage initiée par GrandVision toujours en cours

GrandVision pour sa part avait estimé qu'EssilorLuxottica cherchait simplement un prétexte pour renoncer à son projet de rachat et avait dit avoir informé le groupe franco-italien de toutes les mesures prises pendant la crise sanitaire.

Mardi soir, GrandVision a réaffirmé l'objectif commun d'obtenir l'approbation réglementaire pour la clôture de l'opération de rachat d'EssilorLuxottica d'ici au 31 juillet 2021.

GrandVision a en outre précisé que la procédure d'arbitrage qu'il a initiée à l'été 2020 à la suite de l'action en justice intentée par "EL" était toujours "en cours". GrandVision avait entamé cette procédure pour obtenir la confirmation que GrandVision n'était pas en violation matérielle de l'accord conclu par les deux groupes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/04/2021

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe Courtois totalise au 31 mars 2021 un montant de 840 KE contre 793 KE au 31 mars 2020...

Publié le 21/04/2021

Carmat, concepteur et développeur du projet de coeur artificiel total le plus avancé au monde, visant à offrir une alternative thérapeutique aux...

Publié le 21/04/2021

DRONE VOLT livrera 600 drones HERCULES 2, dont la moitié seront assemblés dans la FACTORY de DRONE VOLT à Paris et le solde sur le site industriel...

Publié le 21/04/2021

En 2020, l'activité de Fleury Michon présente une diminution de -1,6%, comparée à l'exercice précédent, équivalent à -3,5% à périmètre constant...

Publié le 21/04/2021

Pour 2021, l'objectif d'Axway est toujours d'atteindre une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre 2% et 4%

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne