En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 428.93 PTS
+0.65 %
5 428.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 353.88
+0.62 %
DAX PTS
12 265.93
+0.38 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
+0.00 %
1.170
+0.29 %

Engie vend sa grosse centrale au charbon australienne Loy Yang B

| Boursier | 274 | 3 par 1 internautes

La centrale a une capacité de production de 1.000 MW, l'équivalent d'une petite tranche nucléaire...

Engie vend sa grosse centrale au charbon australienne Loy Yang B
Credits Reuters

Le vaste plan de cession d'actifs lancé par Engie il y a plusieurs trimestres vient d'enregistrer une nouvelle sortie d'envergure, puisque le groupe a signé ce matin en Australie la vente à Alinta Energy (Groupe Chow Tai Fook Enterprises) de la grosse centrale Loy Yang B, d'une puissance de 1.000 MW, alimentée au charbon. Le projet porte sur la vente des 70% détenus par Engie mais aussi sur les 30% aux mains de son partenaire Mitsui. La centrale, qui emploie 151 personnes, se situe dans la vallée de Latrobe dans l'Etat de Victoria. Elle fournit 17% de l'électricité de la province.

Cette transaction, qui doit encore être finalisée, est une étape importante du plan de transformation d'Engie, notamment vis-à-vis de ses engagements de sortie de la production d'énergie au charbon. Une énergie qui ne représentera d'ailleurs plus, après cette cession, que 6% du portefeuille de production d'électricité du groupe, contre 13% fin 2015. L'opération contribuera à réduire la dette du groupe à hauteur de 666 millions d'euros (le montant précis de la transaction n'a pas été communiqué). Elle devrait au plus tard être bouclée d'ici la fin du premier trimestre 2018. Engie conserve des positions en Australie et en Nouvelle-Zélande, avec 1.800 employés dans la production d'électricité bas carbone (environ 1 GW de capacités brutes) et la fourniture d'énergie (gaz et électricité) et de services.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le secteur automobile européen est une nouvelle fois bien orienté à l'image de Renault (+1,8% à 78,3 euros), de Faurecia (+2,6% à 55 euros) ou de PSA...

Publié le 20/09/2018

La remontée des taux obligataires (0,8% pour le 10 ans français) favorise légèrement les banques

Publié le 20/09/2018

Transgene abandonne 4,8% à 3,08 euros après la publication de résultats semestriels sans surprise et la mise à jour de son portefeuille de produits en développement. L'"update" a conduit à deux…

Publié le 20/09/2018

Total a finalisé l'acquisition de G2mobility, un des leaders français des solutions de recharge pour véhicule électrique. En prenant le contrôle de cette startup technologique française, Total…

Publié le 20/09/2018

La très belle série haussière de Casino pourrait prendre fin ce jeudi...