En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
+0.54 %
5 407.5
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.51 %
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.71 %

Eiffage : contrat de 1,7 MdE pour le métro Grand Paris Express ?

| Boursier | 1573 | Aucun vote sur cette news

Selon le quotidien 'Les Echos', le groupe de BTP Eiffage a décroché le plus gros contrat du futur réseau de métros automatiques Grand Paris Express.

Eiffage : contrat de 1,7 MdE pour le métro Grand Paris Express ?
Credits RTE

Le groupeEiffage serait sorti vainqueur d'un important appel d'offre dans le cadre de la construction du réseau de métros automatiques Grand Paris Express. Selon le site internet des 'Echos', un consortium emmené par le groupe de BTP a remporté le plus gros contrat de ce chantier, d'un montant de 1,7 milliard d'euros, pour construire le premier tronçon de la future ligne 16 du métro du Grand Paris.

Selon le quotidien, ce lot de travaux "particulièrement convoité" a ainsi échappé au consortium Bouygues-Vinci, que beaucoup donnaient favori face aux deux autres concurrents, à savoir le groupement Eiffage-TSO et Razel-Bec d'une part et, d'autre part, l'alliance du leader du BTP italien Salini Impregilo avec Demathieu & Bard.

Toujours selon 'Les Echos', la Société du Grand Paris (SGP) "doit annoncer le vainqueur la semaine prochaine" à l'issue d'un délai de recours.

Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Eiffage pour commenter ces informations, qui interviennent alors que la Cour des Comptes vient d'épingler dans un rapport la dérive des coûts du Grand Paris Express. Dans ce rapport à paraître mercredi, dont 'Reuters' a publié dès mardi des extraits, les Sages de la rue Cambon sonnent l'alarme "sur le dérapage considérable du coût prévisionnel du projet de Grand Paris Express". Les dépenses totales sont désormais estimées à 38,5 milliards d'euros, alors que l'objectif initial avait été fixé à 25,5 milliards en 2013.

Le Grand Paris Express est un projet de réseau de transport public composé de quatre lignes de métro automatique autour de Paris, et de l'extension de deux lignes existantes. Inscrit dans le cadre du Grand Paris, le réseau Grand Paris Express doit être réalisé par la Société du Grand Paris (SGP) dans le cadre d'un accord avec Ile-de-France Mobilités (l'ex- STIF : Syndicat des transports d'Ile-de-France).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…