En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 419.68 PTS
-0.51 %
5 418.50
-0.53 %
SBF 120 PTS
4 335.36
-0.53 %
DAX PTS
12 684.34
-0.64 %
Dowjones PTS
25 104.29
-0.38 %
7 371.29
-0.25 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Bruxelles autoriserait le mariage Essilor Luxottica sans conditions

| Boursier | 289 | Aucun vote sur cette news

La rumeur fait état d'un feu vert imminent. Il faudra encore recevoir l'aval de trois autres pays majeurs.

Bruxelles autoriserait le mariage Essilor Luxottica sans conditions
Credits Alessandro Bianchi / Reuters

Bruxelles serait sur le point de valider la création nouveau champion de l'optique européen sans demander aucune concession, selon de sources bien informées qui se sont confiées à Reuters. Le rapprochement entre Essilor et Luxottica, annoncé au début de l'année, donnerait naissance à un groupe de 140.000 salariés générant plus de 15 milliards d'euros de revenus annuels, présent sur un large spectre sectoriel, des verres correcteurs en passant par les montures, les verres solaires et la prescription. La capitalisation actuelle du Français, 24,8 MdsE, combinée à celle de l'Italien, 24,7 MdsE, créerait un colosse pesant près de 50 MdsE.

La Commission européenne avait ouvert une enquête approfondie sur l'opération en septembre dernier, faisant craindre des cessions imposées dans le cadre du mariage. Les deux groupes espéraient obtenir avant la fin de l'année le feu vert des cinq autorités compétentes dont l'aval était inscrit en condition suspensive de la transaction : l'Europe, les Etats-Unis, le Canada, la Chine et le Brésil. Parmi eux, seul le Canada a pour l'instant donné son aval. Dix autres pays ont aussi approuvé le mariage (Australie, Colombie, Inde, Japon, Maroc, Nouvelle Zélande, Russie, Afrique du Sud, Corée du Sud et Taiwan).

Luxottica a bâti depuis 1961 un portefeuille inégalé qui comprend notamment les populaires marques Ray-Ban et Oakley, mais aussi beaucoup de licences du monde entier, notamment dans l'univers du luxe. Essilor est plus orienté sur l'optique correctrice, malgré une diversification récente dans d'autres domaines (solaire, internet). Le mariage des deux sociétés faisait l'objet de rumeurs récurrentes depuis plusieurs années.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, Airbus annonce avoir engrangé 431 commandes d’avions et engagements. Le groupe aéronautique européen a recensé 93…

Publié le 19/07/2018

Les autorités européennes de la concurrence vont ouvrir une enquête approfondie sur l'offre de Thales sur le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, selon les informations de Reuters. La…

Publié le 19/07/2018

Avec 528 nouvelles commandes et engagements.

Publié le 19/07/2018

La CE entendrait ouvrir une enquête approfondie sur l'offre d'acquisition de Thales sur Gemalto pour 4,8 milliards d'euros

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), Airbus a fait part d’une commande additionnelle de 34 avions A330-900neo de la part de la compagnie aérienne malaisienne AirAsia. Au…