5 309.23 PTS
+0.13 %
5 296.0
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 251.61
+0.01 %
DAX PTS
12 461.91
-0.07 %
Dowjones PTS
25 019.58
+0.89 %
6 774.61
+0.23 %
Nikkei PTS
21 736.44
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Airbus : 81 ME d'amende et affaire de corruption classée

| Boursier | 64 | Aucun vote sur cette news

Airbus s'acquittera d'une amende de 81 ME pour mettre fin à une des deux enquêtes de corruption concernant la vente d'Eurofighters à l'Autriche.

Airbus : 81 ME d'amende et affaire de corruption classée
Credits Eurofighter

Airbus devra payer 81,25 millions d'euros pour clore une des deux enquêtes concernant des allégations de corruption lors de la vente d'avions Eurofighter à l'Autriche en 2003. Ce règlement, annoncé vendredi par la justice allemande, se décompose en une amende administrative de 250.000 euros et un redressement de 81 millions d'euros.

Le parquet de Munich a déclaré dans un communiqué qu'il n'avait trouvé aucune preuve de pot-de-vin, mais qu'Airbus n'avait pas été en mesure d'expliquer plus de 100 millions d'euros de paiements à des sociétés écrans. La plupart de ces fonds ont eu "des utilisations floues", a indiqué le parquet, ajoutant qu'il n'a pu au final déterminer à quoi ils ont servi.

Le parquet enquêtait depuis 2012 sur des soupçons de corruption lors de ce contrat de deux milliards de dollars placé par Airbus Defence and Space auprès du gouvernement autrichien en 2003.

Airbus fait l'objet d'une autre enquête, à Vienne, sur ce contrat, au sujet duquel le groupe a démenti toute malversation. Des enquêtes séparées sont aussi ouvertes en France et en Grande-Bretagne sur la façon dont Airbus recourt à des agents pour négocier la vente d'avions commerciaux.

Dans un communiqué, Airbus a annoncé vendredi accepter ce règlement du parquet de Munich. Le groupe aéronautique a expliqué que la justice allemande "reproche à l'ancienne direction d'avoir failli par négligence à mettre en place des mécanismes de contrôle interne adéquats qui auraient pu empêcher des employés d'effectuer des paiements à des partenaires commerciaux sans prestations réciproques prouvées et documentées".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

      Souscription de 250 obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles (de 10.000 EUR de valeur nominale chacune) assorties de bons de souscription…

Publié le 22/02/2018

Augustin de Romanet a procédé à plusieurs nominations...

Publié le 22/02/2018

Le volume d'affaires minimum est estimé à 5 ME sur 3 ans...

Publié le 22/02/2018

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, annonce aujourd'hui que...

CONTENUS SPONSORISÉS