5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

AccorHotels s'offre l'Australien Mantra pour 900 millions d'euros

| Boursier | 86 | Aucun vote sur cette news

Les deux groupes sont tombés d'accord sur ce prix, validé unanimement par le conseil d'administration...

AccorHotels s'offre l'Australien Mantra pour 900 millions d'euros
Credits Mantra Group

AccorHotels a confirmé cette nuit la signature d'un accord en vue du rachat du groupe Mantra. L'Australien avait annoncé dès lundi que le Français lui avait soumis une offre informelle libellée à 3,96 dollars australiens par action. C'est sur cette base financière que l'accord ferme a été scellé. L'opération doit encore être validée par les actionnaires de Mantra, mais le conseil d'administration a apporté son soutien unanime à la proposition.

La proposition d'AccorHotels offre une prime de 23% sur le dernier cours coté avant que la spéculation ne le fasse grimper (il avait gagné 16,4% sur la séance du 9 octobre, suite aux rumeurs). Elle représente un multiple d'acquisition de 12,4 fois l'EBITDA attendu en 2018. En intégrant les synergies, ce multiple recule sous les 10 fois. L'acquéreur s'attend à une opération relutive sur ses résultats dès la première année, sur la base d'un paiement global de 1,3 milliard de dollars australiens, soit 900 millions d'euros. Le rachat devrait aboutir vers la fin du premier trimestre 2018, après le feu vert des actionnaires de Mantra qui seront convoqués en mars et des autorités australiennes (concurrence, province et investissement étranger).

Un important acteur australien

Mantra exploite 127 établissements représentant plus de 20.000 chambres, appartements et complexes en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Indonésie et à Hawaï, sous enseignes Peppers (28 établissements), Mantra (75) et BreakFree (24). La société est aussi présente dans les services hôteliers allant de la relation client à l'exploitation d'installations complémentaires (bars, restaurants, salles de conférence) en passant par la gestion de bureaux. Elle emploie plus de 5.500 personnes. "La complémentarité des implantations géographiques de AccorHotels et de Mantra apportera au nouvel ensemble une meilleure distribution et des systèmes d'exploitation améliorés", explique le groupe français, qui compte aussi sur l'expertise de l'Australien dans les "appart'hotels" pour se diversifier dans la région. "Cette opération viendra renforcer notre croissance dans la zone Asie-Pacifique sur le long terme", s'est réjoui le PDG d'AccorHotels, Sébastien Bazin.

Le groupe hôtelier en profite pour rappeler qu'il négocie toujours l'arrivée de partenaires au capital d'HotelInvest, avec l'objectif d'aboutir avant la fin de l'année, même si rien ne permet d'assurer à ce stade que cela sera le cas.

"Je pense que Mantra s'intègre bien au sein du groupe Accor", commente Jarrod Castle d'UBS, qui recommande d'acheter le titre, malgré un objectif de cours assez proche (45,25 euros). L'analyste estime aussi que ce ne sont pas des acquisitions qu'attend le marché à court terme, mais une cession, celle d'HotelInvest. "Le groupe a été assez bon dans ses arbitrages, mais le processus de vente d'HotelInvest est plus long que nous ne l'attendions, et le management aussi", poursuit Castle, qui craint une pression sur le titre si l'opération n'aboutit pas. Le prochain catalyseur est attendu le 19 octobre avec la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre, mais compte tenu des commentaires formulés dans le communiqué ce matin par la société, le spécialiste n'attend pas de mise à jour concernant la vente d'HotelInvest. En revanche, le management pourrait relever sa fourchette de prévision de résultat opérationnel annuel (actuellement 460 à 480 ME). UBS est d'ailleurs positionné à 493 ME. L'action AccorHotels perd -0,5% en matinée, à 43,18 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS