En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 876.76 PTS
+1.72 %
4 878.00
+1.81 %
SBF 120 PTS
3 891.64
+1.83 %
DAX PTS
11 196.99
+2.55 %
Dowjones PTS
24 583.53
+0.88 %
6 784.94
+0.99 %
1.136
-0.21 %

Zegna et Plein lancent de manière grandiose la Fashion week de Milan

| AFP | 541 | Aucun vote sur cette news
Des créations de la maison
Ermenegildo Zegna présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019
Des créations de la maison Ermenegildo Zegna présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019 ( Andreas SOLARO / AFP )

Les maisons Ermenegildo Zegna et Philipp Plein ont donné vendredi soir, dans des décors grandioses, le coup d'envoi de la Semaine de la mode masculine de Milan, qui fera une place belle pour cette édition aux nouveaux talents.

Zegna avait choisi comme écrin la monumentale gare de Milan, construite en 1931, et le designer allemand, le palazzo Clerici, un des palais privés les plus fastueux de Milan.

Dans la Galerie des tapisseries du 17ème siècle, décorée de stucs dorés, le groupe rock The Killers a donné le ton du contraste, avec un mini-concert, avant que ne débute le défilé, organisé pour cause de désaccords sur l'horaire hors du calendrier officiel.

L'homme Plein automne-hiver 2019-2020 arbore de très longues doudounes matelassées bicolores, intérieur noir/extérieur jaune fluo ou orange/camouflage, qu'il porte sur des T-shirt à l'effigie d'Al Pacino dans "Scarface".

Il aime aussi les têtes de mort et les paillettes, qu'elles soient sur ses costumes ou ses sneakers.

Des créations de la maison
Ermenegildo Zegna présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019
Des créations de la maison Ermenegildo Zegna présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019 ( Andreas SOLARO / AFP )

L'homme Zegna est lui tout en élégance. Il se promène en parka couture matelassée, manteau de maille ou bombers, taillés dans des tissus précieux - laine, cachemire- et une palette de tons urbains, de l'ardoise au gris étain... Les pantalons se rétrécissent sur le bas et se portent sur des boots ou des sneakers multi-matières.

Milan, qui prend la suite de Londres, va accueillir au total 29 défilés.

Selon une tendance désormais bien ancrée, ce rendez-vous de la mode "hommes" sera en fait très mixte, puisqu'il comptera, comme on les baptise, une dizaine de défilés "co-ed".

"Semaine unique"

Du fait du développement de ces défilés mixtes et alors que certaines maisons privilégient d'autres événements en raison du coût des défilés et des bouleversements induits par les réseaux sociaux, cette Fashion week est un peu plus réduite que l'an passé.

Des créations de la maison Philipp Plein présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019
Des créations de la maison Philipp Plein présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019 ( MARCO BERTORELLO / AFP )

Parmi les habitués cette fois aux abonnés absents: Moschino, qui a défilé à Rome mardi, Palm Angels, qui a choisi la semaine de la mode féminine de New York, ou Giorgio Armani (la ligne principale du groupe), qui défilera en février à Milan lors de la semaine femmes.

Le programme s'annonce néanmoins dense et surtout très festif.

"Cette semaine de la mode est un moment très énergique. Cette année, nous avons beaucoup misé sur les jeunes, sur l'avenir", avec notamment vendredi soir une fête mettant en valeur 12 designers émergents, a déclaré le président de la Chambre de la Mode italienne, Carlo Capasa, dans un entretien avec l'AFP.

"Ceci continuera durant tout le week-end, avec de nouvelles marques qui défileront pour la première fois à Milan, comme United Standard, une marque italienne créée en 2015 par Giorgio di Salvo, Magliano de Luca Magliano ou la maison japonaise Bed J.W. Ford", a-t-il détaillé.

Des créations de la maison Philipp Plein présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019
Des créations de la maison Philipp Plein présentées à la Fashion week de Milan, le 11 janvier 2019 ( MARCO BERTORELLO / AFP )

Mais, aux côtés de ces jeunes pousses, nombre de grands noms de la mode italienne continuent de répondre présents, comme Dolce & Gabbana et Versace (samedi), Prada (dimanche), ou Fendi et Armani avec sa ligne Emporio (lundi).

Du côté des maisons étrangères, on peut citer la présence de Dsquared2, des jumeaux canadiens Dean et Dann Catten, et du styliste britannique John Richmond, qui effectue son retour à Milan.

Ce long week-end, qui se conclura lundi soir avec une soirée Gucci, prend la suite du salon Pitti Uomo de Florence, créant ainsi une "semaine unique", a souligné M. Capasa.

Cette activité est cruciale en Italie: la mode est la deuxième industrie de la péninsule et la première en termes d'exportation.

"Prozac"

Le secteur (textile, habillement, maroquinerie, chaussures), qui a connu des années difficiles, a confirmé en 2018 sa bonne santé retrouvée, avec une hausse de son chiffre d'affaires de 2,8%, à 66,6 milliards d'euros.

La seule mode hommes a progressé de 2%. "Dans l'Europe à 28, l'Italie représente 38% de la production de +menswear+, mais sans les habits de travail et le sport cela monte à 46%", ce qui en fait le leader européen, a noté M. Capasa.

Néanmoins, en raison du contexte international (Brexit, tensions commerciales sino-américaines...), "il y a un peu de préoccupation" pour 2019.

Mais, a-t-il souligné "nous devons rester positifs, nous sommes un peu le Prozac dans les moments difficiles, car la mode fonctionne pour donner un moment de plaisir".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Chargeurs gagne 2,57% à 19,19 euros, après avoir annoncé une nouvelle organisation pour son pôle Technical Substrates, et précisé ses ambitions pour 2021, où il anticipe notamment franchir 100…

Publié le 18/01/2019

Schlumberger a réalisé au quatrième trimestre 2018 un bénéfice net de 538 millions de dollars, ou 39 cents par action, contre une perte de 2,26 milliards, ou 1,63 dollar par action, un an plus…

Publié le 18/01/2019

GameStop, le premier distributeur mondial de jeux vidéo, a enregistré des ventes meilleures que prévu en fin d’année. Sur la période de 9 semaines s’étant achevée le 5 janvier, ses revenus…

Publié le 18/01/2019

IDI, groupe coté spécialiste du capital investissement, a pris une participation minoritaire dans Group Label pour un investissement en fonds propres de 12 millions d’euros. Group Label…

Publié le 18/01/2019

Neopost annonce la nomination de Martha Bejar (57 ans), experte américaine dans le domaine des logiciels, en qualité d’administratrice indépendante au Conseil d`administration et ce, à compter…