5 264.59 PTS
-0.71 %
5 263.0
-0.70 %
SBF 120 PTS
4 218.61
-0.76 %
DAX PTS
12 329.76
-1.13 %
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
+0.00 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Yémen: l'ONU réclame la levée totale du blocus

| AFP | 187 | 5 par 1 internautes
Manifestation à Sanaa, le 13 novembre 2017 appelant à la levée du blocus imposé par la coalition arabe
Manifestation à Sanaa, le 13 novembre 2017 appelant à la levée du blocus imposé par la coalition arabe ( MOHAMMED HUWAIS / AFP )

L'ONU a réclamé à nouveau lundi la levée totale du blocus imposé depuis une semaine au Yémen par la coalition arabe dirigé par l'Arabie saoudite, Ryad demandant des contrôles renforcés sur les cargaisons pour éviter des trafics d'armes.

Les agences humanitaires ont besoin d'un "accès total" à tous les ports et aéroports, a déclaré à la presse le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric. Il ne s'agit pas d'avoir un accès uniquement à certains ports qui implique ensuite de traverser des lignes de front pour acheminer l'aide humanitaire, a-t-il précisé.

L'urgence est là et "le compte à rebours" enclenché, a fait valoir Stpéhane Dujarric. "Il reste 11 jours avant l'épuisement des stocks de riz", "97 avant celui des stocks de blé", "dans 20 jours il n'y aura plus diesel dans le nord et dans dix plus d'essence" dans cette zone, a-t-il ajouté, en soulignant que les prix avaient augmenté de manière considérable.

Parmi les conséquences, "la situation sanitaire se dégrade rapidement". "L'ensemble de la population du Yémen est dépendante des importations de nourriture, de carburant et de médicaments. Plus de 17 millions de Yéménites, soit plus des deux tiers de la population, sont en manque de nourriture", a-t-il aussi dit, en réclamant "la levée du blocus sur tous les ports, dont Hodeida et Saleef".

Lors d'une conférence de presse, l'ambassadeur saoudien à l'ONU, Abdallah al-Mouallimi, a assuré que tous les ports et aéroports seraient rouverts "dès que nous serons satisfaits avec le renforcement des procédures de contrôle" des cargaisons.

De "premiers pas" ont été entrepris pour la réouverture "sous 24 heures" des ports se touvant "dans les zones contrôlées par le gouvernement du Yémen, incluant ceux d'Aden, Mukalla et Mocha", a-t-il dit.

Un enfant yéménite pouvant être atteint du choléra  est examiné à l'hôpital de Hodeidah, le 5 novembre 2017
Un enfant yéménite pouvant être atteint du choléra est examiné à l'hôpital de Hodeidah, le 5 novembre 2017 ( ABDO HYDER / AFP )

"Concernant les autres ports sous contrôle des rebelles, dont Hodeida, la coalition demande au secrétaire général d'envoyer dès que possible une équipe d'experts auprès du commandement de la coalition à Ryad". Il s'agit de "renforcer le mécanisme de vérification et d'inspection" des cargaisons humanitaires et commerciales "tout en empêchant les trafics d'armes, de munitions, de composants de missiles et d'argent alimentés par l'Iran et les complices iraniens des rebelles houthis", a précisé le diplomate saoudien.

Le blocus décidé par la coalition en guerre au Yémen depuis 2015 en soutien du gouvernement réfugié à Aden (sud), contre les rebelles chiites houthis, qui contrôlent Sanaa et le nord, avec le soutien présumé de l'Iran, est survenu après un tir de missile venant du Yémen et intercepté près de Ryad.

L'ONU a indiqué craindre "la plus grande famine" de ces dernières décennies - avec des "millions de victimes" - si le blocus n'est pas rapidement levé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

(Zonebourse.com) Le mouvement de consolidation se poursuit sur Air France-KLM et le timing paraît opportun pour s'intéresser à cette valeur.Après plusieurs semaines d'oscillations horizontales au…

Publié le 22/02/2018

Dassault Systèmes a annoncé que Kärcher, leader mondial des technologies de nettoyage, a choisi sa plateforme 3DExperience pour mener la transformation numérique de ses processus au niveau mondial…

Publié le 22/02/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 22/02/2018

Lourde sanction boursière pour Ingenico, dont les objectifs 2018 sont inférieurs aux attentes. L’action du spécialiste des transactions sécurisées chute de 13,94% à 79,16 euros. Cette année,…

Publié le 22/02/2018

Midcap Partners abaisse sa cible

CONTENUS SPONSORISÉS