En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.138
-0.09 %

Yémen: Griffiths évoque un possible "rôle majeur" de l'ONU au port de Hodeida

| AFP | 164 | Aucun vote sur cette news
( MOHAMMED HUWAIS / AFP )

L'émissaire de l'ONU au Yémen Martin Griffiths, qui effectue sa première visite à Hodeida, a affirmé vendredi que les rebelles étaient d'accord pour négocier un "rôle majeur" de l'organisation internationale dans le port de la ville clé qu'ils contrôlent.

Dans un communiqué lu devant des journalistes dans la cité de l'ouest du pays en guerre, M. Griffiths, qui cherche à organiser des consultations de paix en Suède, a aussi appelé les belligérants à maintenir la trêve à Hodeida, qui était visée par une offensive des forces progouvernementales cherchant à reprendre la ville.

M. Griffiths est venu à Hodeida, principal front de la guerre, en provenance de la capitale Sanaa également aux mains des rebelles.

"Je suis là pour vous dire aujourd'hui que nous avons convenu que l'ONU doit mener d'urgence des négociations détaillées en vue d'un rôle majeur de l'ONU au port et au-delà", a dit l'émissaire de l'ONU.

"L'attention du monde est sur Hodeida. Des dirigeants de chaque pays ont appelé à préserver la paix" dans la ville, a-t-il poursuivi.

La cité de Hodeida, dont le port est vital pour l'acheminement de la quasi-totalité des importations et des aides au Yémen, illustre à elle seule la complexité de la guerre au Yémen qui a fait quelque 10.000 morts depuis près de quatre ans et provoqué la pire crise humanitaire au monde avec selon l'ONU 14 millions de personnes en situation de pré-famine.

Plus tôt, un porte-parole de l'ONU avait indiqué que l'ONU était "prête à travailler avec les parties" en vue "d'un rôle de supervision de l'ONU pour gérer le port, qui protégerait cette installation d'une destruction potentielle et préserverait cette voie humanitaire principale".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…