5 281.29 PTS
+0.29 %
5 277.00
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 220.10
+0.28 %
DAX PTS
12 592.35
-0.06 %
Dowjones PTS
22 328.91
-0.14 %
5 926.62
-0.14 %
Nikkei PTS
20 296.45
-0.25 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Yémen: au moins neuf morts dont des enfants dans un raid aérien sur Sanaa

| AFP | 72 | Aucun vote sur cette news
Une maison détruite par un raid aérien, le 25 août 2017 dans le quartier de Faj Attan à Sanaa
Une maison détruite par un raid aérien, le 25 août 2017 dans le quartier de Faj Attan à Sanaa ( Mohammed HUWAIS / AFP )

Au moins neuf personnes dont des enfants ont été tuées vendredi dans un raid aérien qui a détruit deux bâtiments dans un quartier résidentiel de la capitale yéménite Sanaa, ont affirmé un témoin à l'AFP ainsi que des sources médicales.

Le témoin Mohamed Ahmed, qui habite dans l'un des bâtiments détruits, a raconté à l'AFP avoir avec d'autres résidents retiré neuf corps des décombres dont des enfants d'une même famille et les avoir transportés à l'hôpital.

Une source de sécurité et de médecins ont confirmé le bilan d'au moins neuf morts dont des enfants.

Le raid a visé le quartier Faj Attan, dans le sud de la capitale, selon un photographe de l'AFP sur place.

Quand la roquette est tombée, un des bâtiments s'est immédiatement écroulé, entraînant la destruction du second, a raconté le témoin.

D'après lui, des habitants ont pu se sauver à temps, d'autres ont en revanche ont été bloqués sous les décombres. "Certains d'entre eux sont morts et d'autres blessés", a t-il encore déclaré.

Un photographe de l'AFP sur place a rapporté que les deux bâtiments formés chacun de trois étages avaient été totalement détruits. Il a vu des sauveteurs et des habitants fouiller les décombres pour tenter de retrouver des survivants.

La chaîne de télévision al-Massira, appartenant aux rebelles Houthis qui contrôlent la capitale, a indiqué pour sa part que 14 personnes avaient péri dans le raid, qu'elle a attribué à l'aviation de la coalition arabe, menée par l'Arabie saoudite.

La guerre au Yémen oppose les forces du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par cette coalition conduite par l'Arabie saoudite, aux rebelles Houthis alliés aux partisans de l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh.

Mercredi, au moins 30 Yéménites, dont des civils, avaient été tués dans des frappes dans et autour de Sanaa, attribués également à la coalition arabe.

Vendredi l'ONU a annoncé que 58 civils avaient été tués au Yémen dans la semaine entre le 17 et le 24 août. Elle a accusé la coalition arabe d'être responsable de la mort de 42 d'entre eux. Ce bilan n'inclut pas la frappe de vendredi sur Sanaa.

L'ONU s'était déjà inquiétée la semaine dernière de la multiplication des raids aériens de la coalition.

Accusée a maintes reprises par des ONG d'avoir visé par erreur des civils lors de ses raids, la coalition a reconnu certaines erreurs, dont une frappe contre une cérémonie de funérailles à Sanaa en octobre 2016 qui avait fait plus de 140 morts.

"En 2017, le nombre de raids par mois est trois fois supérieur à l'an dernier et les affrontements armés recensés chaque mois ont plus que doublé", a affirmé vendredi dernier le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, Stephen O'Brien.

Depuis mars 2015, le conflit a fait quelque 8.400 morts et 48.000 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué une très grave crise humanitaire, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une épidémie de choléra a en outre fait quelque 2.000 morts et plusieurs régions de ce pays pauvre sont au bord de la famine.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/08/2017

Les secours autour du corps d'un homme coincé sous le toit d'un bâtiment détruit à Arhab, près de Sanaa, le 23 août 2017 ( Mohammed HUWAIS / AFP )Au moins 30 Yéménites, dont des civils,…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Lors de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d'Ubisoft, ces derniers ont approuvé toutes les résolutions à l'ordre du jour. Ils ont notamment approuvé le renouvellement des mandats…

Publié le 22/09/2017

La société Edify a conclu la totalité du capital de Thermo Technologies, holding de contrôle de Thermocompact, conformément à sa stratégie d'investissement dans des entreprises de taille…

Publié le 22/09/2017

Trigano a acquis 85% du capital de la société Protej d.o.o, propriétaire du Groupe Adria. Les 15% restants sont conservés par l'équipe de management d'Adria et pourront être acquis par Trigano…

Publié le 22/09/2017

      Information Réglementée                                                              …

Publié le 22/09/2017

Alstom a confirmé l'existence de discussions avec Siemens relatives à un possible rapprochement entre Alstom et la division Mobility de Siemens. "Aucune décision finale n'a été prise, les…

CONTENUS SPONSORISÉS