En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

XV de France: la grande lessive

| AFP | 328 | Aucun vote sur cette news
Le centre toulonnais Mathieu Bastareaud, le 7 octobre 2017 à Bordeaux
Le centre toulonnais Mathieu Bastareaud, le 7 octobre 2017 à Bordeaux ( NICOLAS TUCAT / AFP/Archives )

Un coup de balai: à deux ans de la Coupe du monde 2019 et face à des résultats en berne, le sélectionneur du XV de France Guy Novès a mercredi largement renouvelé son groupe pour novembre, écartant des habitués comme Maestri, rappelant des anciens comme Bastareaud et convoquant des bizuths.

La politique de Novès qui, depuis sa prise de fonctions fin 2015, prônait la stabilité souhaitant s'appuyer sur une cinquantaine de joueurs, n'aura donc pas résisté aux chiffres bruts: l'ancien manager historique du Stade Toulousain présente le plus faible bilan d'un sélectionneur tricolore (11 défaites en 18 test-matches), et est reparti les valises lourdes de la tournée de juin en Afrique du Sud (trois larges défaites).

"C'est une logique implacable tributaire des blessés, de la performance des uns et des autres, des tests physiques (de cet été réalisés par l'encadrement des Bleus, NDLR). L'équipe de France n'appartient à personne. C'est maintenant ou jamais pour voir les derniers joueurs que nous pourrons voir, de manière à aborder la dernière ligne droite avec ce qu'il se fait de mieux en France", a justifié Novès.

Mathieu Bastareaud, le 24 janvier 2017 à Marcoussis
Mathieu Bastareaud, le 24 janvier 2017 à Marcoussis ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Place donc à une large revue d'effectif, à moins de deux ans du rendez-vous nippon (20 septembre-2 novembre 2019): dix des 32 joueurs convoqués pour le premier test face à la Nouvelle-Zélande, le 11 novembre au Stade de France, ne comptent en effet aucune sélection!

Et quatre de plus en ajoutant ceux de la liste de 14 noms dévoilée pour affronter de nouveau la Nouvelle-Zélande, trois jours plus tard à Lyon. Pour cette rencontre "amicale", qui n'a pas valeur de test-match et n'offrira pas de sélection, les 14 seront rejoints par neuf recalés du premier groupe.

- Bastareaud 'bien dans sa tête' -

Yoann Maestri figure dans cette deuxième liste. Et comme pour d'autres joueurs habitués des Bleus sous Novès (Fickou, Plisson, Le Roux, Machenaud), sa présence dans ce groupe "bis" sonne comme un terrible désaveu.

Le deuxième ligne du Stade Toulousain (29 ans, 59 sél. dont 55 comme titulaire), vice-capitaine des Bleus et de toutes les sélections depuis 2012 (hors blessures), aligne en effet les performances quelconques depuis au moins un an. Et ce ne sont pas ses tests physiques de l'intersaison qui ont convaincu l'encadrement.

Le demi d'ouverture du RC Toulon Anthony Belleau tape une pénalité, le 27 août 2017 au stade Mayol
Le demi d'ouverture du RC Toulon Anthony Belleau tape une pénalité, le 27 août 2017 au stade Mayol ( BERTRAND LANGLOIS / AFP/Archives )

La sanction est encore plus forte concernant Uini Atonio, Eddy Ben Arous, Jonathan Danty, Julien Le Devedec et Jean-Marc Doussain, dans aucun des deux groupes.

Si Novès a rétrogradé ou écarté certains cadres, c'est qu'il a également, donc, convoqué plusieurs revenants ou néophytes.

Dans le groupe "premium" de 32 joueurs, le centre Mathieu Bastareaud (29 ans, 39 sél.), affûté depuis le début de saison avec Toulon, appartient à cette première catégorie: même s'il avait été convoqué pendant le dernier Tournoi des six nations, il a connu sa dernière sélection lors de la Coupe du monde 2015.

"Mathieu actuellement a l'air bien dans sa tête, il a fait des progrès dans certains secteurs et est performant globalement 80% du temps. Il revient naturellement", a commenté le sélectionneur à son sujet.

- 'Le moment de voir ces jeunes' -

Parmi les autres revenants jamais capés sous Novès figure le pilier droit Daniel Kotze (30 ans, 1 sél. en 2013), l'ailier Teddy Thomas (24 ans, 5 sél.) ou Fulgence Ouedraogo (31 ans, 39), au sein d'une troisième ligne décimée par les blessures (Goujon, Ollivon, Camara, Chouly et Sanconnie).

Mais Novès a surtout appelé pléthore de joueurs non capés. Des jeunes, dont l'ouvreur de Toulon Anthony Belleau (21 ans), qui profite de la grave blessure du titulaire du poste Camille Lopez. Et les troisièmes ligne Judicaël Cancoriet (21 ans) et Anthony Jelonch (21 ans), les deuxièmes ligne Paul Gabrillagues (24 ans) et Felix Lambey (23 ans), l'ailier Gabriel Lacroix (24 ans) et le numéro 8 Marco Tauleigne (24 ans).

"C'est vraiment le moment de voir ces jeunes joueurs confrontés aux meilleurs du monde, pour être évalués. Ils n'ont rien à perdre", a estimé Novès, qui pourrait aussi offrir leur première sélection à de vieux routiers du championnat, comme le centre Geoffrey Doumayrou (28 ans) et le pilier gauche Raphaël Chaume (28 ans).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...