En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.167
-0.14 %

Wimbledon: Federer détrôné, une occasion pour Nadal l'insubmersible

| AFP | 259 | Aucun vote sur cette news
Le Suisse Roger Federer face au Sud-Africain Kevin Anderson en quarts de finale de Wimbledon, le 11 juillet 2018
Le Suisse Roger Federer face au Sud-Africain Kevin Anderson en quarts de finale de Wimbledon, le 11 juillet 2018 ( Oli SCARFF / AFP )

Pas de neuvième sacre à Wimbledon pour Roger Federer! Le maître des lieux a chuté lors des quarts de finale face au Sud-Africain Kevin Anderson, alors que Rafael Nadal a franchi le cap à l'issue d'un duel homérique avec l'Argentin Juan Martin Del Potro mercredi.

Les spectateurs du "Centre court" ont vibré lors d'une bataille d'une rare intensité entre Nadal et Del Potro tout en suivant une autre bataille, grâce à leur smartphone, celle perdue par l'Angleterre face à la Croatie (1-2 a.p.) en demi-finale de la Coupe du monde de football.

Le dernier duel entre le Majorquin et l'Argentin, en demi-finale de Roland-Garros le mois dernier, avait laissé le public parisien sur sa faim tant Nadal, lauréat de son 11e titre dans la capitale française, avait dominé (6-4, 6-1, 6-2).

Mais sur gazon, une surface qui s'accorde mieux avec son service massue et son coup droit tranchant comme un scalpel, la "Tour de Tandil" (1,98 m) avait une chance d'espérer. Elle a fait mieux que ça en prenant l'avantage après avoir perdu la première manche et n'a jamais abdiqué dans le cinquième set. "Je n'étais pas loin de le battre mais Rafa a ce petit truc en plus par rapport aux autres joueurs", a commenté Del Potro, "triste" mais "heureux" en même temps d'avoir rivalisé avec le N.1 mondial.

C'est dans la manche décisive que le niveau a atteint son point culminant. Dans le même jeu, le troisième à 1-1, Nadal a tenté de rattraper un smash de Del Potro, en vain, et a terminé sa course sur des spectateurs dans les tribunes. Quelques instants plus tôt, le 4e mondial avait dû plonger à la volée pour contrer un passing shot de l'Espagnol.

Del Potro, de retour à son meilleur niveau cette saison, après avoir songé raccrocher en 2015 à la suite d'une troisième opération du poignet droit, a fait la démonstration de son incroyable résilience.

Mais Nadal s'est montré insubmersible en sortant des coups venus d'une autre planète pour le breaker dans cette ultime acte (3-2) d'un spectacle de 4h47! Mené 4-2, Del Potro s'est accroché de toutes ses forces, poussant Nadal à écarter trois balles de débreak dans le huitième jeu (5-3).

- Djokovic avec autorité -

Le placide géant n'a pas craqué sur son service et le N.1 mondial a dû faire preuve de sang-froid pour boucler cette partie sur une volée de revers qui a mis à genoux l'Argentin (7-5, 6-7 (7/9), 4-6, 6-4, 6-4). Nadal a enjambé le filet pour lui offrir une chaleureuse accolade sous une ovation du public. Après l'élimination surprise de son vieux rival Federer, tenant du titre, il a une belle opportunité de réaliser un troisième doublé Paris-Londres, comme un certain Björn Borg.

L'Espagnol Rafael Nadal (g) vainqueur de l'Argentin Juan Martin Del Potro (d) en quart de finale de Wimbledon, le 11 juillet 2018
L'Espagnol Rafael Nadal (g) vainqueur de l'Argentin Juan Martin Del Potro (d) en quart de finale de Wimbledon, le 11 juillet 2018 ( Glyn KIRK / AFP )

Mais il lui faudra d'abord écarter un Djokovic en grand progrès, qui a éliminé avec autorité le Japonais Kei Nishikori (6-3, 3-6, 6-2, 6-2). "C'est toujours un grand défi d'affronter Novak", a souligné Nadal convaincu que le Serbe est de retour à son meilleur niveau. Il disputera sa première demi-finale majeure depuis septembre 2016 et la finale de l'US Open perdue face à Stan Wawrinka.

Sur le court N.1, qu'il foulait pour la première fois depuis 2015, Federer, habitué du Central, a perdu sa couronne après s'être pourtant créé une balle de match face à Anderson (2-6, 6-7 (5/7), 7-5, 6-4, 13-11).

- Anderson-Isner: bataille de géants -

Tout allait pour le mieux pour l'homme aux vingt trophées majeurs jusqu'à cette opportunité manquée de boucler le match à 5-4 dans la troisième manche sur le service adverse. Après, Federer a passé le reste de la partie à tenter de freiner la remontée du finaliste de l'US Open.

Le Sud-Africain Kevin Anderson vainqueur de Roger Federer en quarts de finale de Wimbledon, le 11 juillet 2018
Le Sud-Africain Kevin Anderson vainqueur de Roger Federer en quarts de finale de Wimbledon, le 11 juillet 2018 ( Oli SCARFF / AFP )

"Dans un match, vous vous créez des occasions et vous élevez votre niveau. Mais aujourd'hui, je n'ai pas eu le sentiment d'avoir joué incroyablement bien", a expliqué Federer qui a subi la puissance en coup droit du 8e mondial et son redoutable service (28 aces).

"Quand j'étais mené deux sets à rien, j'ai essayé de tenir le coup et de continuer de batailler. Battre Federer à Wimbledon, c'est quelque chose dont je me souviendrai toujours, surtout après un match aussi serré", a souligné Anderson.

Le géant Sud-Africain (2,03 m) affrontera un autre géant vendredi, l'Américain John Isner (2,08 m), vainqueur en quatre sets (6-7 (5/7), 7-6 (9/7), 6-4, 6-3) du Canadien Milos Raonic, dans cette journée riche en rebondissements.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Selon le 'Financial Times', l'investisseur activiste CIAM a écrit à la direction de Scor pour lui reprocher son rejet de l'offre de rachat soumise en août par l'assureur Covéa.

Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…