5 396.23 PTS
-0.05 %
5 392.00
-0.14 %
SBF 120 PTS
4 297.77
-0.13 %
DAX PTS
13 125.59
-0.21 %
Dowjones PTS
24 327.59
-0.01 %
6 356.94
+0.19 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Washington sanctionne 8 responsables vénézuéliens dont un frère de Chavez

| AFP | 175 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, le 27 juillet 2017 à Washington
Le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, le 27 juillet 2017 à Washington ( NICHOLAS KAMM / AFP )

Les Etats-Unis ont adopté mercredi des sanctions à l'encontre de huit responsables vénézuéliens, dont un frère de l'ancien président Hugo Chavez, impliqués dans la mise en place d'une assemblée constituante jugée "illégitime".

"Ce régime est inacceptable et les Etats-Unis se tiendront au côté de l'opposition (qui se bat) contre la tyrannie jusqu'à ce que le Venezuela restaure une démocratie prospère et pacifique", a déclaré le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, cité dans un communiqué.

"Tous les biens de ces individus sont gelés aux Etats-Unis et les citoyens américains ont pour interdiction de commercer avec eux", a précisé le Trésor.

Parmi ces responsables figure Adan Coromoto Chavez Frias qui a été nommé secrétaire de la commission présidentielle de l'Assemblée constituante. "Il est ancien ministre de la Culture (...) et le frère de l'ancien président Hugo Chavez décédé", a-t-on ajouté de même source.

Le 31 juillet, les Etats-Unis avaient déjà imposé des sanctions juridiques et financières sans précédent contre le président vénézuélien Nicolas Maduro qu'ils avaient alors qualifié de "dictateur" après l'élection dans le sang d'une Assemblée constituante.

Les Etats-Unis ont pris depuis longtemps fait et cause pour l'opposition vénézuélienne. En juillet, ils avaient également imposé des sanctions contre treize anciens et actuels responsables gouvernementaux. Le département d'Etat avait également ordonné aux familles de ses diplomates de quitter le pays.

Washington et Caracas, qui n'ont plus d'ambassadeurs respectifs depuis 2010 mais dont les relations s'étaient quelque peu améliorées à la fin du mandat de Barack Obama, conservent des liens économiques et commerciaux étroits, avant tout dans l'industrie pétrolière.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

L'Ataribox sera une machine évoluant sous un système d'exploitation Linux, avec un processeur AMD

Publié le 11/12/2017

Le message de Nicolas Hulot est passé. Après avoir reporté la baisse du nucléaire à 50% dans la production électrique française, le ministre de la Transition écologique et solidaire réclamait…

Publié le 11/12/2017

Les salles de cinéma françaises ont enregistré 17,14 millions d'entrées en novembre, en baisse de 1,9% sur un an, selon les chiffres du CNC. En octobre, la fréquentation avait chuté de 15,2%.…

Publié le 11/12/2017

      Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement…

CONTENUS SPONSORISÉS