5 309.23 PTS
+0.13 %
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
+0.01 %
DAX PTS
12 461.91
-0.07 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.04 %
Nikkei PTS
21 756.09
+0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Washington continuera à participer aux négociations malgré son retrait de l'accord climat

| AFP | 212 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump lors d'une session de travail du G20, le 8 juillet 2017 à Hambourg
Le président américain Donald Trump lors d'une session de travail du G20, le 8 juillet 2017 à Hambourg ( Markus Schreiber / POOL/AFP )

Les Etats-Unis ont confirmé par écrit aux Nations unies leur intention de se retirer de l'accord de Paris sur le climat mais continueront à participer aux négociations internationales, a annoncé vendredi le département d'Etat américain dans un communiqué.

Washington participera notamment à la prochaine conférence climatique annuelle de l'ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn en Allemagne. Selon le département d'Etat, "cette participation inclura les négociations en cours sur les lignes directrices pour mettre en oeuvre l'accord de Paris".

Le président américain Donald Trump a annoncé le 1er juin le retrait des Etats-Unis de cet accord visant à limiter le réchauffement climatique, signé en décembre 2015 par 195 pays dans la capitale française. Il a jugé le texte néfaste pour l'économie américaine, sans toutefois exclure de réintégrer le processus après renégociation, voire de conclure un "nouvel accord qui protège" les Etats-Unis.

Face à la déception exprimée par les partenaires de Washington, son secrétaire d'Etat Rex Tillerson avait toutefois assuré que la première puissance économique mondiale allait poursuivre ses efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

"Aujourd'hui, les Etats-Unis ont soumis une communication aux Nations unies (...) concernant l'intention des Etats-Unis de se retirer de l'accord de Paris dès qu'ils le pourront", a déclaré le département d'Etat.

Selon les termes de l'accord, la notification officielle du retrait ne pourra intervenir en effet que trois ans après son entrée en vigueur, effective depuis le 4 novembre 2016. Donald Trump ne pourra donc dénoncer officiellement l'accord que fin 2019. Il y a ensuite un préavis d'un an pour pouvoir en sortir réellement.

"Comme le président l'a dit", "il est ouvert à revenir dans l'accord de Paris si les Etats-Unis peuvent trouver des termes qui leur soient plus favorables, plus favorables à leur économie, à leurs citoyens et à leurs contribuables", a ajouté la diplomatie américaine.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette d'endettement, hors avances remboursables, s'élève donc à 28,6 ME...

Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette est solide à fin décembre 2017, à 34 ME...

Publié le 22/02/2018

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Delta Drone et YA II CD Ltd en octobre 2016...

Publié le 22/02/2018

L'offre est formulée à 30 euros/action...

Publié le 22/02/2018

La date d'émission et de règlement-livraison des obligations est prévue pour le 8 mars 2018...

CONTENUS SPONSORISÉS