En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.174
-0.03 %

"Vous êtes sérieux, là?": quand Hulot crée la surprise en direct sur France Inter

| AFP | 326 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, le 30 janvier 2018 à Bruxelles
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, le 30 janvier 2018 à Bruxelles ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )

C'est une séquence rare qui s'est jouée mardi matin sur France Inter, lorsque le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, la gorge serrée, a annoncé en direct sa démission à des intervieweurs éberlués, à la surprise générale.

C'est seulement après quelques minutes d'interview que l'ex-animateur d'"Ushuaïa" concède qu'il se sent "seul à la manoeuvre" au gouvernement pour lutter contre "la tragédie climatique".

A Nicolas Demorand, coanimateur de la matinale, qui lui demande s'il va du coup rester dans ses fonctions, Nicolas Hulot devient soudain solennel: "Je vais prendre pour la première fois la décision la plus difficile de ma vie. Je ne veux plus me mentir. Je ne veux pas donner l'illusion que ma présence au gouvernement signifie qu'on est à la hauteur sur ces enjeux-là et donc je prends la décision de quitter le gouvernement."

"Vous êtes sérieux, là?", lui lance la coprésentatrice Léa Salamé, avec une expression totalement éberluée.

La journaliste précise à l'attention des auditeurs que le ministre n'avait "absolument pas prévenu" qu'il allait annoncer sa démission "bien au contraire".

Dans la suite de l'interview, le ministre démissionnaire confirme qu'il n'avait mis personne au courant, ni le président Emmanuel Macron, ni le premier ministre Edouard Philippe, et pas même son entourage. "C'est une décision entre moi et moi", assure l'ex-animateur d'"Ushuaïa" qui fut au début de sa carrière journaliste pour France Inter.

"C'était un moment de grâce, un moment unique", a raconté après cet événement Léa Salamé, dans un entretien diffusé par France Inter, parlant du "moment le plus fort" qu'elle ait vécu en tant que journaliste de radio et de télévision.

Au départ, "il était en colère, une colère froide, mais à aucun moment on a senti qu'il allait nous annoncer sa décision", a-t-elle poursuivi. "Il n'avait pas prévenu son épouse, il n'avait pas prévenu le premier ministre, il n'avait pas prévenu le président de la République, et même son assistant, il ne lui avait pas dit 5 minutes avant", a-t-elle assuré.

De son côté, l'éditorialiste de la radio Thomas Legrand a expliqué sur BFMTV que Nicolas Hulot "avait décidé de démissionner et d'annoncer sa démission dans quelques temps mais en rentrant dans le studio, il a visiblement changé d'avis", a-t-il témoigné, en ajoutant que ses collaborateurs, qui l'accompagnaient pour cette interview, "se sont un peu décomposés".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...