En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 378.51 PTS
+0.62 %
4 363.00
+0.45 %
SBF 120 PTS
3 415.35
+0.01 %
DAX PTS
9 762.15
+1.35 %
Dow Jones PTS
22 160.51
+2.42 %
7 818.69
+3.04 %

Virus: l'Iran n'envisage pas une aide des "charlatans" de Washington

| AFP | 290 | Aucun vote sur cette news
Photo distribuée par le bureau du guide suprême iranien montrant l'ayatollah Ali Khamenei prononçant une allocution télévisée, le 22 mars 2020 à Téhéran
Photo distribuée par le bureau du guide suprême iranien montrant l'ayatollah Ali Khamenei prononçant une allocution télévisée, le 22 mars 2020 à Téhéran ( - / KHAMENEI.IR/AFP )

Téhéran a laissé entendre dimanche qu'elle n'accepterait jamais d'aide médicale américaine pour lutter contre le nouveau coronavirus, disant soupçonner les "charlatans" au pouvoir à Washington d'être "capables" de vouloir renforcer l'épidémie en Iran, où le nombre de morts continue de croître.

La République islamique est l'un des pays les plus touchés par le Covid-19, avec l'Italie, la Chine et l'Espagne. Le ministère de la Santé a annoncé dimanche 129 nouveaux décès, portant à 1.685 morts le bilan officiel de l'épidémie en Iran, où, selon les autorités, 21.638 personnes ont été testées positives.

Le président américain Donald Trump, dont le pays impose à la République islamique des sanctions économiques rendant quasi impossible le moindre commerce entre l'Iran et le reste de la planète, a affirmé fin février être prêt à aider Téhéran à combattre le Covid-19. A condition que ses dirigeants le demandent.

"Nous nous méfions des intentions des Américains et ne comptons pas sur ces aides", avait rétorqué Téhéran, qui n'entretient plus de relations diplomatiques avec Washington depuis 40 ans.

"Aujourd'hui, l'Amérique est notre ennemi le plus féroce et le plus vicieux", a ajouté dimanche l'ayatollah Khamenei dans un discours télévisé à la nation, mettant en garde contre la fourberie des "charlatans" aux commandes à Washington.

Propositions "étranges"

Covid-19: bilan mondial
Covid-19: bilan mondial ( Simon MALFATTO / AFP )

Les propositions américaines "de nous aider avec des médicaments et des traitements, à condition qu'on (le leur) demande (sont) étranges", a argué le guide suprême, notant que les Etats-Unis souffraient, "de l'aveu même des responsables américains", d'"une horrible pénurie dans le domaine du matériel de prévention contre la maladie mais aussi des médicaments".

"Vous, les Américains, êtes accusés d'avoir produit ce virus. Je ne sais pas à quel point cette accusation est vraie, mais quand une telle accusation existe, pourquoi les gens raisonnables devraient-ils vous faire confiance?" a lancé M. Khamenei. "Vous êtes capables d'introduire dans notre pays un médicament qui maintiendra le virus et empêchera son éradication".

Pour limiter la propagation du virus, les autorités demandent depuis plusieurs semaines à la population de s'abstenir de tout voyage pendant les deux semaines du congé de Norouz (Nouvel An persan), qui met traditionnellement le pays sur les routes.

"Je recommande de nouveau à tout le monde de suivre (les) instructions" -à savoir rester autant que possible à domicile-, a dit l'ayatollah Khamenei, "afin que Dieu Tout-Puissant mette fin à cette calamité pour le peuple iranien, pour toutes les nations musulmanes et pour l'humanité".

Des Iraniens, certains portant des masques, marchent dans le grand bazar de Téhéran, en pleine épidémie du coronavirus, le 18 mars 2020
Des Iraniens, certains portant des masques, marchent dans le grand bazar de Téhéran, en pleine épidémie du coronavirus, le 18 mars 2020 ( - / AFP )

Les responsables du Comité national de combat contre le coronavirus, dirigé par le président Hassan Rohani, ont "annulé tout rassemblement religieux, ce qui est sans précédent dans toute notre histoire, (tout comme) la fermeture des (plus grands) sanctuaires (chiites du pays) et l'annulation des prières du vendredi et des prières collectives", a encore dit le guide.

Equipe de MSF

Il n'y avait "pas d'autre solution", et les responsables du Comité "ont fait les choix qu'ils jugeaient bons", a ajouté M. Khamenei.

L'Iran compte quelque 81 millions d'habitants et la maladie est présente dans chacune de ses 31 provinces.

Si elle refuse de quémander assistance auprès du "Grand Satan" américain, la République islamique n'a pas fermé la porte à une aide internationale.

Le porte-parole des Affaires étrangères avait indiqué le 14 mars avoir reçu des équipements médicaux ou une aide financière de pays comme l'Allemagne, l'Azerbaïdjan, la Chine, les Emirats arabes unis, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, le Qatar, la Russie et la Turquie. Le gouvernement et la population d'Iran "n'oublient jamais leurs amis des temps d'épreuves", avait-il déclaré.

Photo prise le 21 mars 2020 à Téhéran où un immense centre d'exposition dans le plus grand centre commercial d'Iran a été converti en un
Photo prise le 21 mars 2020 à Téhéran où un immense centre d'exposition dans le plus grand centre commercial d'Iran a été converti en un "centre de santé" censé pouvoir accueillir jusqu'à 3.000 malades du nouveau coronavirus ( - / AFP )

Dimanche, Médecins sans frontières (MSF) a annoncé l'envoi d'un "hôpital gonflable de 50 lits" et d'"une équipe d'urgence de neuf personnes à Ispahan" (centre), la troisième ville d'Iran.

"L'installation pourra prendre en charge des patients sévères nécessitant une surveillance et des soins médicaux constants", écrit MSF-France dans un communiqué. "Ispahan est la deuxième province la plus affectée du pays, et nous espérons que notre aide soulagera, au moins en partie, la pression sur le système de santé local", ajoute l'ONG.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/03/2020

Date : 3/30/2020Sous-jacent : Sanofi Produit : Turbo Call Illimité 0633T (ISIN : DE000UC0FBU6).Echéance : OuverteBarrière désactivante : 52,0000Stratégie : Achat à 2,802 euros.Graphiquement, le…

Publié le 30/03/2020

Lundi 30 mars11h00 en zone euroIndice sentiment économique de mars14h00 en AllemagneInflation au mois de mars16h00 aux Etats-UnisPromesses de ventes immobilières en hausse en février Mardi 31…

Publié le 30/03/2020

Lundi 30 mars 2020VRANKEN POMMERYLe groupe de vins de champagne publiera (après Bourse) ses résultats annuels.Mardi 31 mars 2020CLARANOVALe groupe présent dans l'impression digitale, la gestion de…

Publié le 30/03/2020

Dans le contexte de crise liée à la pandémie de Covid-19, Orange poursuit et met en oeuvre des mesures de solidarité afin de faciliter le quotidien de...

Publié le 30/03/2020

Airbus replonge lourdement de 10% à 61,3 euros en début de semaine...