En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 101.85 PTS
+0.85 %
5 083.50
+0.49 %
SBF 120 PTS
4 078.82
+0.75 %
DAX PTS
11 472.22
+1.30 %
Dowjones PTS
25 326.31
-0.24 %
6 859.90
+0.45 %
1.127
+0.42 %

Violences à l'école: Castaner "n'exclut pas la présence physique" des forces de l'ordre dans les établissements

| AFP | 227 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le 24 octobre 2018 à Paris
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le 24 octobre 2018 à Paris ( Eric FEFERBERG / AFP )

Christophe Castaner a déclaré vendredi qu'il "n'exclu(ai)t pas la présence physique des forces de l'ordre" dans les établissements, parmi les mesures pour renforcer la sécurité, après l'affaire de l'enseignante braquée avec une arme factice par un élève à Créteil.

Un ensemble de mesures doit être présenté mardi en Conseil des ministres, a-t-il précisé.

Le ministre de l'Intérieur, qui s'exprimait devant la presse aux côtés des ministres de l'Éducation et de la Justice, Jean-Michel Blanquer et Nicole Belloubet, "n'exclut pas la présence physique des forces de l'ordre" dans les établissements, notamment "dans les quartiers les plus difficiles".

Cette présence pourrait être décidée "à des moments de tension particulière dans la journée" et "évidemment avec l'accord du chef d'établissement", a précisé M. Castaner, prônant "une approche quartier par quartier", plutôt qu'une circulaire nationale.

Les violences scolaire envers le personnel du secondaire
Les violences scolaire envers le personnel du secondaire ( Selim CHTAYTI / AFP )

Il faut que "l'école soit un endroit sanctuarisé, protégé, que nos enseignants soient protégés et que nos élèves soient aussi protégés de ces violences inacceptables", a-t-il insisté.

Parmi les autres mesures qui seront annoncées mardi, Jean-Michel Blanquer a notamment évoqué "la question du signalement systématique des faits", "des sanctions proportionnées éducatives" et le "renforcement des équipes mobiles de sécurité qui permettent de remettre l'ordre dans un établissement".

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer à l'Elysée, le 24 octobre 2018
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer à l'Elysée, le 24 octobre 2018 ( Eric FEFERBERG / AFP )

Le ministre de l'Éducation nationale a également annoncé, pour les élèves de 13 à 18 ans, "la possibilité d'avoir des établissements spécialisés", avec des personnels éducatifs, mais aussi "d'origine militaire ou de la police".

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a quant à elle notamment "proposé de multiplier les travaux d’intérêt général dans les établissements scolaires, ce qui aura une forte valeur éducative".

Les trois ministres avaient réuni auparavant un "comité stratégique" afin de mettre en oeuvre "un plan d'actions ambitieux".

Emmanuel Macron avait demandé que soient prises "toutes les mesures" pour que ce type d'incident ne se reproduise pas, jugeant "inacceptable" de menacer un professeur.

Des milliers d'enseignants ont depuis réagi sur Twitter en partageant leur expérience des violences à l'école sous le hashtag #pasdevague, citant de nombreux exemples de cas étouffés selon eux par leur hiérarchie.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/11/2018

    Communiqué information réglementée   Paris, le 13 novembre 2018 Mise à disposition de la 3ème actualisation du document de référence 2017 du Groupe…

Publié le 13/11/2018

Iliad a fait état d'un chiffre d'affaires au troisième trimestre en croissance de 1,7% à 1,24 milliard, tiré par la contribution de l'Italie, avec plus de 2,23 millions d'abonnés recrutés en…

Publié le 13/11/2018

ADLPartner : gouvernance       Le Groupe ADLPartner annonce la mise en place d'une organisation transitoire de sa gouvernance.   Le conseil de surveillance…

Publié le 13/11/2018

Jacquet Metal Service a enregistré sur les 9 premiers mois de 2018 un résultat net en progression de 41% à 52,4 millions d'euros. L'Ebitda du spécialiste de la distribution d'aciers spéciaux a…

Publié le 13/11/2018

EDF a confirmé ses objectifs 2018 dans le sillage d'un chiffre d'affaires neuf mois en progression. L’électricien public a dégagé sur la période un chiffre d'affaires de 49,592 milliards…