5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Un laboratoire clandestin d'explosifs découvert en banlieue de Paris

| AFP | 400 | Aucun vote sur cette news
Intervention de la police lors d'une opération antiterroriste à Villejuif près de Paris, le 6 septembre 2017
Intervention de la police lors d'une opération antiterroriste à Villejuif près de Paris, le 6 septembre 2017 ( CHRISTOPHE SIMON / AFP )

Un laboratoire d'explosifs clandestin, dans lequel étaient stockés des produits chimiques et des bonbonnes de gaz, a été découvert fortuitement mercredi en France en banlieue parisienne, entraînant l'ouverture d'une enquête antiterroriste et l'arrestation de deux hommes.

Mercredi matin, la police a été appelée par un artisan, qui travaillait dans un immeuble de Villejuif, "pour signaler des produits suspects dans un appartement" de cette banlieue au sud de Paris, a précisé la préfecture de police de Paris.

Dans l'appartement, les policiers ont découvert des ingrédients entrant dans la composition du TATP, un explosif artisanal instable souvent utilisé par l'organisation jihadiste groupe Etat islamique (EI) lors de ses attentats, a expliqué une source proche du dossier. Des feuillets en langue arabe sont également retrouvés.

Deux hommes âgés de 36 et 47 ans, inconnus des services de police, ont ensuite été interpellés au Kremlin-Bicêtre, une commune voisine de Villejuif, et placés en garde à vue. Parmi eux figure le propriétaire de l'appartement.

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

La cellule jihadiste responsable des attentats du 17 et 18 août en Catalogne qui ont fait 16 morts et plus de 120 blessés, préparait du TATP.

Dans les décombres d'une maison qui a explosé dans la nuit du 16 au 17 août à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, les enquêteurs ont mis la main sur 120 bonbonnes de butane, "500 litres d'acétone, de l'eau oxygénée, du bicarbonate, une grande quantité de clous qui devaient être utilisés comme mitraille et des détonateurs pour déclencher l'explosion".

Intervention de la police lors d'une opération antiterroriste à Villejuif près de Paris, le 6 septembre 2017
Intervention de la police lors d'une opération antiterroriste à Villejuif près de Paris, le 6 septembre 2017 ( CHRISTOPHE SIMON / AFP )

Des investigations sont d'ailleurs toujours en cours pour savoir pourquoi la voiture utilisée par les auteurs de l'attaque de Cambrils en Espagne, se trouvait en région parisienne les 11 et 12 août, moins d'une semaine avant les attentats en Catalogne.

Toutefois, "à ce stade, il n'y a pas d'élément reliant la découverte de ce matériel avec la cellule catalane", a expliqué une source proche du dossier.

Le TATP, baptisé par l'EI la "mère de Satan", est très instable mais possède un redoutable pouvoir détonant et peut s'élaborer à partir d'ingrédients disponibles dans le commerce.

Toutefois, en France, depuis un décret officiel du 31 août, toute personne désirant acheter des produits qui peuvent entrer dans la composition d'explosifs doit désormais donner son identité et préciser l'utilisation qu'elle compte en faire.

Cette découverte intervient alors que le gouvernement a renouvelé jusqu'au 1er novembre l'état d'urgence, sur fond de menace terroriste très élevée en France, frappée depuis 2015 par une série d'attentats qui ont fait 239 morts.

pta-pab-grd-bl/spe/dab/mra

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Paris, France, le 23 février 2018 : EURO Ressources S.A. (« EURO » ou la « Société ») (Paris : EUR) a publié aujourd'hui ses résultats financiers audités,…

Publié le 23/02/2018

Cette transaction est soumise à l'approbation des autorités de la concurrence néerlandaises...

Publié le 23/02/2018

543.556 actions nouvelles émises dans le cadre de cette seconde tranche, au prix de 3,83 E par action...

Publié le 23/02/2018

La période de souscription est ouverte du lundi 26 février au vendredi 16 mars 2018 inclus....

Publié le 23/02/2018

Les cédants viennent d'engager des discussions avec FFC sur les conséquences de cette ordonnance...

CONTENUS SPONSORISÉS