En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 428.02 PTS
-0.36 %
5 428.00
-0.36 %
SBF 120 PTS
4 343.52
-0.35 %
DAX PTS
12 727.29
-0.30 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
+0.00 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Venezuela: un mystérieux pilote d'hélicoptère réapparaît

| AFP | 283 | Aucun vote sur cette news
Oscar Perez, le policier pilote d'hélicoptère accusé d'avoir tenté un coup d'Etat contre le régime du président Maduro, est apparu en public le 13 juillet 2017 à Caracas, dans le cadre d'une manifestation de l'opposition
Oscar Perez, le policier pilote d'hélicoptère accusé d'avoir tenté un coup d'Etat contre le régime du président Maduro, est apparu en public le 13 juillet 2017 à Caracas, dans le cadre d'une manifestation de l'opposition ( INAKI ZUGASTI / afp/AFP )

Un policier qui avait attaqué en juin des bâtiments officiels à Caracas à bord d'un hélicoptère est réapparu jeudi lors d'une manifestation de l'opposition pour appeler à la chute du président Nicolas Maduro.

Ce policier, Oscar Perez, 36 ans, a fait des déclarations hostiles à M. Maduro et à son gouvernement pendant ce rassemblement sur la place Altamira, dans l'est de Caracas, puis a rapidement quitté les lieux sur une moto.

"Il est temps que ce narco-gouvernement tombe", a lancé le policier, accusant ainsi le pouvoir vénézuélien d'être impliqué dans le trafic de drogue. "La consultation populaire se fera dans la dignité", a-t-il dit, parlant du référendum symbolique que l'opposition compte tenir dimanche contre le président Maduro.

Perez a annoncé qu'il viendrait dimanche "défendre le peuple pour que ces narcotrafiquants et ces groupes paramilitaires ne puissent pas empêcher le processus".

L'opposition dénonce régulièrement les "colectivos", des groupes de civils armés selon l'opposition par le gouvernement socialiste et qui interviennent contre les manifestations.

Oscar Perez, qui vit apparemment dans la clandestinité, est apparu vêtu de vert olive et portant un masque qu'il a enlevé pour parler aux journalistes venus couvrir la manifestation, entouré de plusieurs hommes portant des cagoules.

"Maduro, ton pouvoir a pris fin !", a crié Oscar Perez sur la place où des dizaines d'opposants s'étaient rassemblés pour une marche nocturne en hommage aux 95 personnes tuées en trois mois en demi depuis le début le 1er avril d'une vague de manifestations quasi-quotidiennes contre M. Maduro.

"Nous ne voulons plus que le sang d'innocents coule dans les rues. Jusqu'à quand nos jeunes vont-ils mourir ?", a lancé Oscar Perez. "Que veut le Venezuela ? La liberté", a-t-il crié avec d'autres participants.

Le 27 juin, Oscar Perez et plusieurs hommes non identifiés avaient survolé Caracas à bord d'un hélicoptère de la police scientifique, le corps auquel Perez appartient. Ils avaient lancé quatre grenades contre le Tribunal suprême de justice (TSJ, Cour suprême) et avaient tiré sur le siège du ministère de l'Intérieur, le tout sans faire de victimes.

Perez est recherché par les autorités, qui ont annoncé avoir lancé contre lui un mandat d'arrêt en l'accusant d'"attaque terroriste".

Il s'agissait jeudi de la troisième apparition de Perez depuis l'attaque aérienne. Il a diffusé deux vidéos dans lesquelles il appelle à la chute du pouvoir de M. Maduro.

Les dirigeants de l'opposition se sont jusqu'à présent démarqués des agissements d'Oscar Perez, et certains n'écartent pas l'hypothèse d'une provocation organisée. D'autres estiment que ses actions et déclarations reflètent des divisions existant au sein des forces de sécurité.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de EURAZEO, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo Call…

Publié le 19/07/2018

Un service de mobilité électrique free-floating à Paris et dans sa périphérie

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), l’américain Boeing annonce qu’un client anonyme s’est engagé à commander 100 avions 737 MAX supplémentaires. Au prix catalogue,…

Publié le 19/07/2018

La durée d'hydrolise du PET encore diminuée...

Publié le 19/07/2018

Le carton d'Iliad en Italie est salué par le marché à l'ouverture...