En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 916.85 PTS
+0.15 %
4 895.5
-0.12 %
SBF 120 PTS
3 898.30
-0.08 %
DAX PTS
10 943.14
+0.13 %
Dowjones PTS
24 592.87
+0.27 %
6 784.06
+0.30 %
1.135
-0.19 %

Vaste coup de filet international contre la mafia calabraise

| AFP | 246 | 5 par 1 internautes
Vaste coup de filet de la police en Europe et en Amérique latine contre la mafia calabraise de la 'Ndrangheta, le 5 décembre 2018, comme ici à Pulheim en Allemagne
Vaste coup de filet de la police en Europe et en Amérique latine contre la mafia calabraise de la 'Ndrangheta, le 5 décembre 2018, comme ici à Pulheim en Allemagne ( Oliver Berg / dpa/AFP )

Une vaste opération de police internationale a permis mercredi l'arrestation en Europe et en Amérique latine de dizaines de personnes soupçonnées d'appartenir à la 'Ndrangheta, la mafia calabraise, un nouveau coup porté au crime organisé après l'arrestation du nouveau chef de Cosa Nostra.

Ce coup de filet, qui s'est déroulé à l'aube simultanément en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg et au Surinam, visait près de 90 suspects d'association de malfaiteurs, trafic international de stupéfiants, association mafieuse ou blanchiment d'argent, ont précisé des responsables judiciaires.

Des centaines de policiers ont pris part à l'opération, sous l'égide d'Eurojust, l'unité de coopération judiciaire de l'UE. Elle a permis la saisie de quatre tonnes de cocaïne, 120 kg d'ecstasy et deux millions d'euros en liquide dans des caches situées parfois dans des restaurants italiens ou des boutiques de glaciers.

Au total, 41 personnes ont été arrêtées en Italie, 21 en Allemagne, 14 en Belgique, cinq aux Pays-Bas et deux au Luxembourg, avec des opérations toujours en cours, selon Eurojust.

Après l'arrestation mardi à Palerme de Settimo Mineo, considéré comme le nouveau chef de Cosa Nostra, la mafia sicilienne, et successeur désigné du parrain Toto Riina, c'est un nouveau coup porté au crime organisé.

Vaste coup de filet de la police contre la mafia calabraise en Amérique latine et en Europe, le 5 décembre 2018, ici dans un glacier de Duisburg en Allemagne
Vaste coup de filet de la police contre la mafia calabraise en Amérique latine et en Europe, le 5 décembre 2018, ici dans un glacier de Duisburg en Allemagne ( Christoph Reichwein / dpa/AFP )

"Aujourd'hui nous avons adressé un message clair aux alliances criminelles à travers l'Europe: elles ne sont pas les seules à pouvoir travailler au-delà des frontières", a déclaré Filippo Spiezia, directeur adjoint d'Eurojust, lors d'une conférence de presse à La Haye où se trouve le siège de l'organisation.

L'opération aux résultats "sans précédent et extraordinaires" ciblait "des membres dangereux de la 'Ndrangheta, profondément impliqués dans le trafic de drogue et le blanchiment d'argent", a-t-il ajouté.

La 'Ndrangheta - qui tient son nom du grec ancien "courage" - passe généralement pour avoir dépassé les mafias sicilienne et napolitaine grâce au trafic de cocaïne d'Amérique latine.

Basée sur une structure très familiale, elle est surtout implantée en Calabre, dans la pointe de la botte italienne, mais elle est également devenue influente dans le nord de la péninsule et dans d'autres régions du monde.

Selon des experts, elle est la seule mafia présente sur tous les continents: en Europe occidentale, en Amérique du Nord, centrale, Amérique du Sud, en Afrique et elle s'étend désormais en Europe de l'Est et en Asie.

L'Osteria de Pulheim, en Allemagne, où la police a arrêté un important suspect lors de son coup de filet du 5 décembre 2018 contre la mafia calabraise
L'Osteria de Pulheim, en Allemagne, où la police a arrêté un important suspect lors de son coup de filet du 5 décembre 2018 contre la mafia calabraise ( Oliver Berg / dpa/AFP )

Le coup de filet, baptisé "Opération Pollina", visait à porter un coup sévère à ses ramifications, en particulier vers l'Amérique latine.

En Allemagne, il s'est concentré sur des restaurants, bureaux et appartements, essentiellement en Rhénanie du Nord-Wesphalie (nord-ouest) et en Bavière (sud). Selon les procureurs allemands, il visait 47 personnes et 65 lieux.

Les procureurs néerlandais ont précisé que l'enquête avait débuté avec la découverte d'opérations de blanchiment d'argent dans deux restaurants italiens du sud des Pays-Bas, qui ont révélé avoir des liens avec l'Allemagne et la Calabre.

- 'Un premier pas' -

Aux Pays-Bas, l'enquête a aussi conduit à des boutiques de glaciers. Selon le procureur Fred Westerbeke, les enquêteurs "soupçonnent que l'organisation mafieuse blanchit l'argent à travers ces établissements qui servent de couverture".

Parallèlement, un réseau s'appuyant souvent sur les liens de famille s'était développé en Europe pour réceptionner de la drogue arrivant d'Amérique latine via les ports de Rotterdam, aux Pays-Bas, et d'Anvers en Belgique, et les distribuer en Europe.

En Belgique, l'opération s'est concentrée autour de Limburg, en région flamande, où vit une importante communauté italienne venue travailler dans les mines de charbon après la Seconde Guerre mondiale.

Selon le procureur italien antimafia Federico Cafiero De Raho, ces opérations vont affecter le trafic de drogue de la 'Ndrangheta à travers la planète, jusqu'en Colombie, en Equateur et au Brésil.

Mais il a également averti qu'il s'agissait là "juste d'un premier pas", assurant que les arrestations ne représentaient "rien pour la 'Ndrangheta".

"Des milliers de personnes devraient être arrêtées et des milliards saisis", a-t-il affirmé.

L'agence européenne de coopération entre les polices criminelles, Europol, a toutefois jugé l'opération de "coup décisif contre l'un des plus puissants réseaux criminels italiens à travers le monde".

Le président italien du parlement européen Antonio Tajani a quant à lui adressé ses "félicitations" aux diverses forces de police impliquées assurant de l'engagement de l'Europe "dans le combat contre les groupes criminels de la 'Ndrangheta".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Sanofi trébuche de 1,8% ce jeudi à 78,4 euros dans un marché actif, l'U...

Publié le 13/12/2018

Apple a annoncé une expansion majeure de ses opérations à Austin (Texas), y compris un investissement de 1 milliard de dollars pour construire un nouveau campus. La société a également annoncé…

Publié le 13/12/2018

   Article 223-16 du Règlement Général de l'Autorité des marchés financiers     Date Nombre total d'actions composant le capital social Nombre…

Publié le 13/12/2018

La Direction générale de l’armement a passé auprès d’Airbus Defence and Space (groupe Airbus) une commande ferme pour trois avions de ravitaillement et de transport multi-rôle Airbus A330…