5 510.69 PTS
+0.02 %
5 513.0
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 403.69
+0.11 %
DAX PTS
13 258.33
+0.44 %
Dowjones PTS
25 989.89
+0.72 %
6 811.78
+0.79 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

US Open: avis de tempête pour Sharapova

| AFP | 145 | Aucun vote sur cette news
La Russe Maria Sharapova lors du tournoi de Stanford (Californie), le 31 juillet 2017
La Russe Maria Sharapova lors du tournoi de Stanford (Californie), le 31 juillet 2017 ( Lachlan Cunningham / Getty/AFP/Archives )

Pour son retour en Grand Chelem après vingt mois d'absence, Maria Sharapova n'a pas été gâtée par le tirage au sort de l'US Open (28 août-10 sept) vendredi: la Russe a hérité dès le 1er tour d'une des favorites, la Roumaine Simona Halep.

Lorsqu'ils ont découvert la partie basse du tableau féminin, les spectateurs de la cérémonie durant laquelle les organisateurs de l'US Open ont révélé le tirage au sort réalisé plus tôt, n'ont pas pu cacher leur stupéfaction.

En l'absence de la reine Serena Williams, enceinte, Sharapova fait figure d'attraction du tournoi new-yorkais après avoir reçu des organisateurs une invitation (wild-card) pour tourner définitivement la page de suspension de quinze mois pour dopage au meldonium.

Mais l'ancienne N.1 mondiale qui n'a plus disputé de tournoi majeur depuis l'Open d'Australie 2016, pourrait bien se contenter d'un petit tour à New York où elle avait été sacrée en 2006.

Désormais 147e mondiale, à court de compétition après un été écourté par une blessure à un bras, elle devra passer l'obstacle Halep, N.2 mondiale et finaliste cette saison à Roland Garros et Cincinnati.

La Roumaine, souvent fébrile dans les grandes occasions, vise à New York son premier titre en Grand Chelem et la place de N.1 mondiale, comme sept autres joueuses.

Sharapova qui n'a plus participé à l'US Open depuis 2014 en raison de blessures et de sa suspension, n'a pour résultat de référence qu'une demi-finale, à Stuttgart pour son retour en compétition.

Depuis, la Russe qui n'avait pas reçu de wild-card des organisateurs de Roland Garros et de Wimbledon, court après la forme.

- Premier duel Nadal/Federer à New York? -

Le tirage au sort n'a pas non plus épargné l'Espagnole Garbine Muguruza: la N.3 mondiale, sacrée à Wimbledon puis Cincinnati, est tombée dans le quart du tableau le plus relevé avec un potentiel 8e de finale face à la Tchèque Petra Kvitova, puis au choix en quarts de finale l'Américaine Venus Williams ou la Danoise Caroline Wozniacki.

La N.1 mondiale, la Tchèque Karolina Pliskova, peut viser le dernier carré en toute sérénité, à condition de passer l'obstacle de l'imprévisible Kristina Mladenovic, tandis que l'Allemande Angélique Kerber qui l'avait battue en finale de l'édition 2016, a plusieurs pièges sur sa route, comme la Lettone Jelena Ostapenko, sacrée à Roland Garros, et l'Ukrainienne Elina Svitolina, 4e mondiale.

Le Suisse Roger Federer savoure sa victoire, trophée en main, face au Croate Marin Cilic en finale à Wimbledon, le 16 juillet 2017
Le Suisse Roger Federer savoure sa victoire, trophée en main, face au Croate Marin Cilic en finale à Wimbledon, le 16 juillet 2017 ( Adrian DENNIS / AFP )

Chez les messieurs, en l'absence des deux finalistes de l'édition 2016, Stan Wawrinka et Novak Djokovic qui ont mis un terme à leur saion prématurément, tous les regards sont tournés vers Roger Federer et Rafael Nadal.

Les deux grands rivaux qui ne se sont jamais affrontés à New York, ne peuvent pas se retrouver avant les demi-finales.

Mais le Suisse, vainqueur de l'Open d'Australie et de Wimbledon, devra renvoyer à leurs chères études des jeunes ambitieux comme l'Australien Nick Kyrgios ou l'Autrichien Dominic Thiem, et l'Espagnol devra ramener sur terre le Bulgare Grigor Dimitrov qui vient de s'offrir à Cincinnati son premier Masters 1000.

Le Britannique Andy Murray, N.2 mondial en quête de rédemption, peut tranquillement monter en puissance jusqu'aux quarts de finale où pourrait l'attendre le Français Jo-Wilfried Tsonga, avant de relever potentiellement le défi du phénomène Alexander Zverev.

L'Allemand, vainqueur à 20 ans des Masters 1000 de Rome et de Montréal, peut viser haut, au moins les quarts de finale où l'attendra un ancien vainqueur, le Croate Marin Cilic qui a toutefois hérité d'un premier tour compliqué face au Français Gilles Simon.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Société anonyme au capital de 13.038.371,32 euros Siège social : 16, rue de la Ville l'Evêque - 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS                        …

Publié le 16/01/2018

Dans le cadre des programmes de rachat d'actions 2016 et 2017, Bureau Veritas a procédé au rachat de 2...

Publié le 16/01/2018

Universal Music Publishing Group (UMPG), filiale d'édition musicale d'Universal Music (groupe Vivendi), a annoncé une extension de son partenariat avec Disney. Ce dernier prévoit qu'UMPG assure…

Publié le 16/01/2018

Un dossier à suivre de près

Publié le 16/01/2018

Calendrier prévisionnel de communication 2018(modifié le 15/01/2018)Chiffre d'affaires de l'exercice 2017 Mercredi 7 février 2018 après...

CONTENUS SPONSORISÉS