5 380.07 PTS
+0.22 %
5 373.50
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 291.68
+0.21 %
DAX PTS
12 999.56
+0.07 %
Dowjones PTS
23 232.52
+0.30 %
6 120.74
+0.46 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Une éponge verte d'Alaska peut-être la première arme efficace contre le cancer du pancréas

| AFP | 226 | 3 par 1 internautes
Photographie fournie par l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) le 26 juillet 2017, d'une éponge verte d'Alaska, baptisée
Photographie fournie par l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) le 26 juillet 2017, d'une éponge verte d'Alaska, baptisée "Latrunculia austini", qui pourrait être une arme contre le cancer du pancréas ( HO / NOAA/AFP )

Une petite éponge verte, découverte dans les eaux glacées et sombres au large de l'Alaska, pourrait offrir la première arme efficace contre le cancer du pancréas, une tumeur agressive face à laquelle la médecine a peu de recours.

"Personne ne regarde cette éponge en se disant c'est une éponge miracle, mais elle pourrait l'être", s'exclame Bob Stone, chercheur au Centre scientifique de la pêche d'Alaska de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Il a été le premier à découvrir cette éponge de la taille d'une balle de golfe, de couleur terne, baptisée "Latrunculia austini", en 2005 lors d'une expédition d'exploration des écosystèmes sous-marins dont dépend l'industrie de la pêche en Alaska.

Des tests en laboratoire ont révélé que plusieurs de ses molécules détruisent sélectivement les cellules cancéreuses pancréatiques, a indiqué Mark Hamann, un chercheur de la faculté de médecine de l'Université de Caroline du Sud en collaboration avec Fred Valeriote de l'Institut Henry Ford du Cancer à Detroit.

"C'est sans aucun doute la molécule la plus active contre le cancer du pancréas que nous voyons", se réjouit Mark Hamman.

"Bien qu'il reste encore beaucoup de travail à faire, cela marque la première étape clé dans la découverte et le processus de mise au point d'un traitement", a-t-il expliqué.

Le cancer du pancréas a une évolution lente expliquant son diagnostic tardif qui laisse peu de chance au malade car les traitements sont alors peu efficaces.

- Sans équivalent -

Les chances de survie à cinq ans pour cette tumeur sont de seulement 14%, selon l'American Cancer Society.

Aux Etats-Unis, 53.670 nouveaux cas seront diagnostiqués en 2017 et plus de 43.000 personnes en décéderont.

La composition chimique de "Latrunculia austini" est sans équivalent connu et les structures complexes des molécules ne ressemblent à rien de ce que l'on trouve à terre ou même dans les eaux tropicales chaudes, ont résumé ces scientifiques.

La complexité de cette chimie s'explique par les conditions de survie auxquelles sont confrontés ces animaux marins.

Les éponges ne peuvent pas se déplacer pour échapper aux prédateurs. Leur organisme a donc développé des mécanismes de défense chimiques pour se protéger et s'adapter à des habitats extrêmes.

Les "Latrunculia austini" vivent dans des eaux froides et sombres à une profondeur variant de 70 à 220 mètres dans des endroits qui sont également difficiles d'accès et souvent dangereux.

- Potentiel inexploré -

Ces petites éponges vertes, qui sont abondantes surtout en Alaska, s'accrochent fermement sur des rochers et sont "l'une des espèces d'éponge les plus difficiles à ramasser", selon Bob Stone, de la NOAA. Il précise aussi qu'elles peuvent être cueillies sans affecter l'écosystème ou les populations de poissons péchés commercialement.

Etant donné les difficultés pour récolter ces éponges et qu'il en faut beaucoup pour produire des extraits, des scientifiques de l'Université de Hawaï tentent d'en synthétiser les molécules.

"La découverte de cette éponge verte montre les promesses du potentiel inexploré des océans...", a quant à lui souligné Douglas DeMaster, le directeur du Centre scientifique de la pêche d'Alaska de la NOAA.

"C'est assez surprenant que seulement 5% des océans aient été explorés alors qu'ils recouvrent 70% de la planète et que près de la moitié de la population américaine vit à moins de vingt kilomètres de la côte", a-t-il dit.

Plus de 12.000 substances chimiques qui n'existent dans aucun organisme vivant à terre ont été isolés dans l'écosystème marin, a précisé Mark Hamman.

"Sur les huit molécules les plus souvent prescrites pour traiter le cancer, la moitié proviennent de la nature", a-t-il aussi relevé.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Après une série de déceptions ces derniers trimestres, les investisseurs accueillent favorablement les résultats globalement en ligne avec les attentes d’Ericsson au troisième trimestre.…

Publié le 20/10/2017

Michelin (+1% à 121,15 euros) surperforme le CAC 40 après la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2017 solide. Le deuxième fabricant de pneumatiques mondial a réalisé sur…

Publié le 20/10/2017

Au premier semestre, Biosynex a publié un résultat net de 0,99 million d’euros contre une perte nette de 0,12 million d’euros l’année dernière. Le résultat d’exploitation s’est élevé…

Publié le 20/10/2017

Groupe aufeminin a annoncé la montée au capital de My Little Paris, déjà contrôlée, pour porter sa participation de 73,7% à 91,3% (sur une base non diluée). En accord avec les fondateurs de My…

Publié le 20/10/2017

OSE Immunotherapeutics a annoncé deux publications scientifiques portant sur des résultats supplémentaires de FR104, anticorps anti-CD28 : l’une issue d’une collaboration avec l’Université…

CONTENUS SPONSORISÉS