5 267.71 PTS
+0.50 %
5 257.00
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 207.61
+0.37 %
DAX PTS
12 606.46
+0.30 %
Dowjones PTS
22 412.59
+0.21 %
5 973.60
+0.00 %
Nikkei PTS
20 347.48
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Patrimoine menacé par le terrorisme: plus de 75 M de dollars mobilisés

| AFP | 284 | Aucun vote sur cette news
François Hollande au musée du Louvre le 20 mars 2017
François Hollande au musée du Louvre le 20 mars 2017 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

Sept pays, parmi lesquels la France, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ainsi qu'un donateur privé ont promis lundi 75,5 millions de dollars pour la sauvegarde du patrimoine culturel menacé par la guerre et le terrorisme, principalement au Moyen-Orient, lors d'une conférence au Louvre.

Baptisée "Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit", l'initiative lancée par Paris, Abou Dhabi et l'Unesco entend réunir d'ici à 2019 100 millions de dollars, dont les trois quarts ont donc déjà été collectés.

Comparaison du temple de Bêl à Palmyre, le 14 mars 2014 et le 31 mars 2016 après la destruction du site par L'État islamique
Comparaison du temple de Bêl à Palmyre, le 14 mars 2014 et le 31 mars 2016 après la destruction du site par L'État islamique ( JOSEPH EID / AFP/Archives )

Dans le détail, la France a confirmé qu'elle mobiliserait 30 millions de dollars pour le fonds, déjà promis lors d'une précédente conférence réunie à Abou Dhabi en décembre.

Les Émirats arabes unis ont annoncé une contribution de 15 millions, l'Arabie saoudite, de 20 millions, le Koweit, de 5 millions, le Luxembourg, de 3 millions et le Maroc, de 1,5 million.

Ruines du mausolée de Sidi Mahmoud, au cimetière de Tombouctou au Mali, après sa destruction par des jihadistes, le 29 janvier 2013
Ruines du mausolée de Sidi Mahmoud, au cimetière de Tombouctou au Mali, après sa destruction par des jihadistes, le 29 janvier 2013 ( ERIC FEFERBERG / AFP/Archives )

A ces contributions d’États s'ajoute celle du philanthrope américain Tom Kaplan, qui entend apporter un million de dollars.

La Suisse, pour sa part, s'est engagée à soutenir les structures opérationnelles de l'Alliance, soit un effort évalué à 8 millions de dollars.

Mais d'autres États ont promis de futures contributions ou d'apporter les compétences de leurs réseaux scientifiques ou diplomatiques: l'Italie, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Chine, la Corée du Sud et le Mexique.

Vue le 29 janvier 2003 du front de falaise qui hébergeait autrefois un Bouddha de Bamiyan, en Afghanistan, détruit par les Talibans
Vue le 29 janvier 2003 du front de falaise qui hébergeait autrefois un Bouddha de Bamiyan, en Afghanistan, détruit par les Talibans ( MUSTAFA TAUSEEF / AFP/Archives )

L'idée de cette initiative était née deux ans plus tôt presque jour pour jour, lors d'une visite de François Hollande dans cette même salle du Louvre, la Cour Khorsabad consacrée à la civilisation assyrienne, où était organisée lundi la conférence de donateurs.

Il s'agissait alors de dénoncer les saccages de sites archéologiques par le groupe État islamique (EI) et le régime syrien. Mais au moment même où le chef de l'Etat français s'exprimait, un commando jihadiste prenait d'assaut le musée du Bardo à Tunis, faisant une vingtaine de morts.

En mars 2001, le saccage par les talibans des Bouddhas de Bamiyan, en Afghanistan, avait créé un premier électrochoc dans l'opinion internationale.

Depuis, l'EI, Al-Qaida et leurs affidés se sont acharnés sur les cités antiques de Palmyre, de Ninive ou d'Hatra, les mausolées de Tombouctou, le musée de Mossoul et bien d'autres sites encore.

"A Bamiyan, Mossoul, Palmyre, Tombouctou et ailleurs, les fanatiques ont fait du trafic, du pillage et de la destruction de l’héritage culturel le prolongement des persécutions contre les populations", a une nouvelle fois dénoncé François Hollande lundi au Louvre.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2017

Portzamparc fait entrer le dossier parmi ses convictions...

Publié le 21/09/2017

Quatrième progression d'affilée pour le CAC40

Publié le 21/09/2017

CRH commence à répondre à la question que se posaient plusieurs analystes ces dernières semaines : comment va se matérialiser la refonte du portefeuille d'actifs promise par le groupe pour créer…

Publié le 21/09/2017

Les analystes n'attendent pas grand chose sur l'évolution de la participation...

Publié le 21/09/2017

Lysogene annonce avoir organisé le premier Conseil consultatif de parents, destiné à la famille et l'entourage des enfants souffrant de...

CONTENUS SPONSORISÉS