5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Un voyage à l'intérieur des oeuvres du Caravage, à Milan

| AFP | 142 | Aucun vote sur cette news
Une personne regarde un tableau du Caravage au Palazzo Reale à Milan, le 28 septembre 2018
Une personne regarde un tableau du Caravage au Palazzo Reale à Milan, le 28 septembre 2018 ( MIGUEL MEDINA / AFP )

Plonger au cœur des œuvres du Caravage, découvrir le processus créatif du célèbre peintre italien... C'est le voyage que propose le Palazzo Reale à Milan jusqu'à fin janvier avec l'exposition "A l'intérieur du Caravage" ("Dentro Caravaggio").

Milan, ville natale du maître du clair-obscur (1571-1610), a choisi de lui rendre hommage en réunissant 20 de ses plus grands chefs-d'oeuvre, accompagnés d'une animation multimédia présentant, pour chacun, images radiographiques et infrarouges.

Les tableaux viennent des plus grands musées italiens et étrangers, à l'image de "La sainte famille avec Saint Jean-Baptiste", prêté par le Metropolitan Museum of Art de New York, "Salomé avec la tête de Saint Jean-Baptiste", venu de la National Gallery de Londres, ou "Marthe et Marie-Madeleine", du Detroit Institut of Arts.

"C'est une exposition particulière. Outre le fait d'offrir au public 20 chefs-d'œuvre du Caravage, un chiffre incroyable pour cet artiste", elle permet de découvrir "son parcours créatif et d'entrer ainsi dans Le Caravage, dans sa tête", explique à l'AFP la commissaire, Rossella Vodret.

Une personne regarde un tableau du Caravage au Palazzo Reale à Milan, le 28 septembre 2018
Une personne regarde un tableau du Caravage au Palazzo Reale à Milan, le 28 septembre 2018 ( MIGUEL MEDINA / AFP )

Les infrarouges et radiographies montrent les changements, ajustements, remords du peintre, en mettant au jour "une série d'images cachées". Des éléments qu'il "avait insérés au début dans ses compositions et qui, ensuite, pour diverses raisons, ne lui ont plus plu et qu'il a enlevés", précise-t-elle.

Dans le tableau "Saint Jean-Baptiste", exposé habituellement au Palais Corsini à Rome, qui représente un jeune homme assis se tournant vers sa droite, "on ne comprenait pas pourquoi il avait cette position. Avec les radiographies nous avons découvert qu'il se tournait en fait vers un agneau, qui est son symbole iconographique" mais que l'artiste a finalement décidé de cacher, note Mme Vodret.

Dans "Saint-Jérôme en méditation", habituellement conservé à l'abbaye de Montserrat à Barcelone, c'est la jambe droite du vieil homme qui a été recouverte avec davantage de tissu, tandis que dans "La sainte famille avec Saint Jean-Baptiste", c'est l'habit de Marie qui a subi des transformations.

- 'Figure fascinante' -

L'exposition entend aussi raconter avec une perspective nouvelle les années de l'extraordinaire production artistique du Caravage, qui en moins de 15 ans a révolutionné la peinture de son époque.

Les recherches approfondies menées par les Archives de Rome ont en effet conduit à revoir la chronologie de ses premières œuvres.

Une personne regarde un tableau du Caravage au Palazzo Reale à Milan, le 28 septembre 2018
Une personne regarde un tableau du Caravage au Palazzo Reale à Milan, le 28 septembre 2018 ( MIGUEL MEDINA / AFP )

Alors qu'on pensait que Le Caravage était arrivé à dans la cité éternelle en 1592, les premiers témoignages de sa présence datent en fait de 1596. "Cela représente à la fois une accélération de sa production, qui n'a plus été faite en huit ans mais en quatre ans", et "un vide de quatre ans", qu'il a "probablement passé en prison" après avoir tué un homme à Milan, souligne Rossella Vodret.

L'exposition, via des citations, retrace aussi qui était "l'homme Caravage, avec ses inquiétudes, ses névroses (...) qui nous fascinent dans ses œuvres", note-t-elle, en évoquant "une personnalité très forte, très particulière, marquée par une certaine intempérance".

Le Caravage, mort seul à 38 ans en exil en Toscane après avoir tué un autre homme lors d'une bagarre, est "une figure fascinante, qui ne cesse de nous surprendre", ajoute la commissaire.

Ainsi, "il a toujours été dit que Le Caravage ne dessinait pas. En réalité, dans ses œuvres de jeunesse, il dessinait sur la préparation claire de ses tableaux avec un pinceau fin et un fusain", comme les autres peintres de son époque, déclare Mme Vodret.

Le tournant dans sa technique intervient en fait en 1600 avec la chapelle Contarelli, dans l'église Saint-Louis des Français de Rome. Il s'agit de sa première commande publique et il n'a qu'une année pour la finir.

Le Caravage modifie alors sa façon de travailler. La préparation, jusque-là claire, devient sombre: le peintre ajoute seulement les parties claires ou mi-éclairées. S'imposant alors définitivement comme le maître du clair-obscur.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/12/2017

Neymar Jr, auteur d'un doublé pour Paris face à Rennes, est porté par Kylian Mbappé également buteur au Roazhon Park, le 16 décembre 2017 ( LOIC VENANCE / AFP )Le Paris SG s'est imposé…

Publié le 16/12/2017

Arrivée des participants au congrès du Modem à Paris, le 16 décembre 2017 ( Philippe LOPEZ / AFP )Le MoDem de François Bayrou, qui accueillait samedi à son congrès Édouard Philippe et…

Publié le 16/12/2017

Emmanuel Macron s'est rendu samedi après-midi au zoo de Beauval (Loir-et-Cher) dans le cadre d'un week-end "privé" près du château de Chambord pour ses 40 ans, qui a suscité quelques…

Publié le 16/12/2017

Charlotte Bonnet, lors des championnats de France à Montpellier, le 3 décembre 2017 ( SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives )Charlotte Bonnet a été sacrée championne d'Europe du 200 m en petit…

Publié le 16/12/2017

Le député Lucien Neuwirth lors d'un discours à l'Aassemblée nationale, le 15 juin 1978 ( PIERRE GUILLAUD / AFP )"C'est vrai, transmettre la vie, c'est important! Il faut que ce soit un acte…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS